3 raisons pour lesquelles vous devriez laisser vos enfants se salir

Crédits : iStock

Même si l’hygiène tient une place très importante dans la vie des parents, il faut aussi pouvoir apprendre à ne pas trop en abuser. En effet, les microbes et les bactéries qui entrent en contact avec les enfants dès leur plus jeune âge leur permettent aussi de se créer une certaine immunité face à des maladies qui peuvent être relativement graves.

1) De bons anticorps contre les allergies

Il est important de savoir que confronter les enfants aux bactéries peut notamment réduire les risques d’allergie. En effet, une récente étude a démontré que les enfants ayant grandi à la ferme ont 50 % de risques en moins de développer de l’asthme.

2) Trop d’hygiène tue l’hygiène

S’il est vrai que les progrès liés à l’hygiène ont permis de grandes avancées, notamment en éradiquant certaines pathologies, il faut aussi avoir conscience que cette habitude peut devenir réellement contre-productive si elle est poussée à l’extrême. Il faut savoir que le fait de trop confronter un enfant à une hygiène excessive peut mener à d’autres maladies bien plus actuelles : asthme, obésité, autisme ou encore diabète de type 1. Attention donc à ne pas y aller trop fort, au risque de rendre malade votre enfant à vouloir trop le protéger des maladies.

3) Permettre aux bons microbes d’entrer dans le corps

La simple évocation du mot « microbe » laisse entendre qu’il s’agit de quelque chose de sale, alors que ce n’est pas toujours le cas. En effet, certaines bactéries présentent dans l’environnement de votre enfant sont très bénéfiques pour lui. Elles permettent de lutter contre les micro-organismes qui sont réellement nuisibles en prenant leur place. On les retrouve notamment dans les plats fermentés comme la choucroute, les yaourts ou encore les fromages.

Quelques gestes à adopter au quotidien pour garder les bons microbes et chasser les mauvais :

  • Laver les mains de votre enfant avec seulement de l’eau et du savon. Les gels hydroalcooliques contiennent du triclosan, qui est un perturbateur endocrinien.
  • Le laisser mettre les mains à la bouche. Qu’ils soient propres ou sales, vous devez le laisser mettre ses doigts dans la bouche, puisqu’il s’agit d’un très bon moyen de développer son immunité.
  • Ne pas lui laver trop souvent le nez. Il faut savoir que si son nez produit du mucus, c’est aussi et surtout parce qu’il en a besoin. Bien entendu, il faut laver le nez à votre enfant à partir du moment où vous constatez que cela représente une réelle gêne.
  •  Avoir un animal de compagnie. Bien évidemment, tout le monde ne peut pas se le permettre. Seulement, il est important de savoir que le fait d’avoir un chien à la maison va permettre de réduire de 13 % la probabilité de développer des pathologies respiratoires d’origine allergique.

Sources : Femme Actuelle, Biba, MagicMaman

Articles liés :

Poux : comment les éliminer efficacement ?

Allergie au pollen chez l’enfant : les 5 choses à savoir

Brossage de dents des enfants : 6 réponses à vos questions