in ,

5 phrases à ne surtout pas dire à votre enfant

Crédits : iStock

Il vous est certainement déjà arrivé d’être poussé à bout par votre enfant et de lui dire des choses qui dépassent votre pensée. Vous devez prendre conscience que la plupart de vos paroles sont prises en compte par votre enfant et peuvent donc facilement le blesser. Certaines phrases ou expressions négatives sont à bannir de votre langage. En voici 5 pour vous donner une idée ! 

1. « Tu me déçois »

Il est tout à fait humain d’être parfois déçu, mais vous n’êtes pas censé l’être par votre enfant et encore moins le lui dire. Savoir qu’il est responsable de votre déception le fera se sentir inférieur et lui donnera une image négative de lui-même. Pour lui, vos mots sont  » la bonne parole « . Certes, il ne faut pas lui dire que tout ce qu’il fait est merveilleux et qu’il est le meilleur, mais lorsqu’il ne fait pas ce que vous auriez souhaité qu’il fasse, votre rôle n’est pas de le rabaisser, mais plutôt de le réprimander. Il existe beaucoup de phrases du même genre à éviter telles que  » Tu ne vaux rien « .

2. « Arrête de pleurer »

Votre enfant pleure à chaque fois qu’il est puni ou qu’il est contrarié pour une raison quelconque et vous en avez marre ? Vous êtes alors certainement tenté de lui dire cette terrible phrase. Seulement, jusqu’à un certain âge, les pleurs sont le moyen pour un enfant d’exprimer sa peur et sa frustration. En lui demandant d’arrêter de pleurer, vous lui demandez, en quelque sorte, d’arrêter de s’exprimer. Les pleurs sont sa façon d’extérioriser et de finir par se calmer. Il ne vous reste donc plus qu’à les supporter en silence… et surtout à conseiller ou consoler votre enfant une fois calmé (en fonction de la situation).

3. « Tu n’es pas assez… »

Évitez de dire à votre enfant qu’il n’est pas assez comme ci (ou trop comme ça). S’il n’est pas à la hauteur de vos espérances dans un domaine, à l’école ou en sport par exemple, vous n’avez pas à le dire. Cela aura juste comme effet de lui faire perdre confiance en lui. Encore une fois, votre enfant craint terriblement de vous décevoir. Votre rôle de parent est d’analyser ce qui ne va pas dans chaque domaine et de l’aider à s’améliorer.

4. « T’es bête ou quoi ?! »

Cela fait maintenant deux heures que vous travaillez sur le devoir de votre enfant et douze fois que vous lui expliquez le théorème de Pythagore, mais impossible, il ne comprend toujours pas. Dans ce genre de situation, il est parfois difficile de se retenir de lui demander  » T’es bête ou quoi ?! « … Pour vous, il s’agit juste d’une phrase dite lors d’un moment d’agacement, mais pour lui vous le prenez vraiment pour un âne. Il risque de prendre ces paroles au pied de la lettre et de se les répéter jusqu’à ce qu’il les intègre. Par la suite, dès qu’il ne réussira pas quelque chose, il se dira tout simplement qu’il n’en est pas capable, car il est bête.

5. « Tu vas te faire mal »

Cette phrase paraît tout à fait anodine à première vue. Votre intention est de protéger votre enfant d’un danger plus ou moins imminent, quoi de plus naturel ? L’erreur réside dans le fait que vous n’êtes pas en train d’expliquer un danger (ce qu’il est recommandé de faire), mais juste en train de projeter votre propre anxiété sur lui. Si vous voyez votre enfant tendre les mains vers un feu de cheminée, par réflexe vous allez lui dire  » Attention tu vas te faire mal « , ce qu’il va interpréter comme  » J’ai trop peur que tu te fasses mal « . Il est préférable de lui dire que le feu est dangereux, qu’il brûle et s’il le touche il pourrait se faire très mal.

Articles liés :

Les 10 principes d’éducation que tous les parents avaient avant d’avoir des enfants

15 phrases à ne surtout pas dire à une femme enceinte

6 phrases à ne surtout pas dire à une mère au foyer ou en congé parental