6 mythes sur les femmes enceintes

Crédits : iStock

La grossesse passionne autant qu’elle questionne. D’ailleurs, depuis la nuit des temps, des mythes existent à ce sujet et de nombreuses personnes ont encore tendance à croire en certaines de ces croyances qui sont pour la plupart complètement infondées…

1) Les femmes enceintes ont toujours des envies de fraises

S’il est vrai que les goûts des femmes se modifient largement avec la grossesse, il est pourtant faux de dire qu’elles ont toujours des envies de fraises. Si certaines peuvent avoir une préférence pour ces fruits, d’autres au contraire pourront avoir des nausées à leur simple vue.

2) Les femmes enceintes doivent manger deux fois plus

Même si son corps abrite un autre être, cela ne signifie pas pour autant qu’une femme enceinte doit manger pour deux. Au premier trimestre, ses besoins énergétiques ne se modifient pas vraiment, et si le dernier trimestre est plus éprouvant, une femme enceinte aura besoin de seulement 450 calories par jour en plus par rapport à la normale. En vérité, elle doit surtout manger deux fois mieux pour ne pas prendre trop de poids.

3) Les femmes enceintes ont les sens plus aiguisés

Si aucune étude scientifique n’a pour le moment prouvé la véracité de ce mythe, certains médecins et sages-femmes affirment qu’il est relativement normal qu’une femme qui attend un enfant soit plus vigilante à ce qui l’entoure et que ses sens soient plus en éveil.

4) Les femmes enceintes seraient plus étourdies

Il est absolument faux d’affirmer que les femmes enceintes auraient des problèmes de mémoire. Elles peuvent en effet avoir l’air plus préoccupées, mais on peut bien comprendre pourquoi. Et si leur mémoire leur fait vraiment défaut, ce n’est en aucun cas lié à la grossesse.

5) Pour un premier enfant, impossible d’accoucher à la date prévue

Ce mythe est une fois de plus totalement faux, puisque généralement, un premier enfant aura  justement tendance à arriver à la date prévue.

6) Après un accouchement par césarienne, les autres devront également se faire de cette manière

Cette affirmation est bien évidemment fausse. S’il est vrai que dans le cas d’une femme ayant déjà subi une césarienne, les médecins seront vigilants et vérifieront bien si un accouchement par voie basse est possible, cela ne signifie pas pour autant qu’il est impossible.

Sources : Topito, Le Vif, Enfant

Articles liés :

Famille, amis : comment gérer leurs conseils durant la grossesse ?

12 choses pas vraiment amusantes durant la grossesse

Les 12 avantages lorsqu’on est enceinte