in ,

8 idées reçues sur l’allaitement

Crédits : iStock

Comme la grossesse en général, l’allaitement n’échappe pas non plus aux idées reçues qui peuvent devenir extrêmement pesantes pour les femmes concernées. En effet, il est important de rappeler qu’il existe de nombreux mythes autour de la grossesse, mais aussi de l’allaitement, et qu’il est donc essentiel de bien se renseigner auprès des bonnes personnes afin de démêler le vrai du faux. Voici donc les plus belles perles des idées reçues au sujet de l’allaitement. De quoi en faire rire certaines !

1) Avoir une petite poitrine entraînerait plus de difficultés à allaiter : faux !

via GIPHY

La taille de la poitrine n’a absolument aucun rapport avec des difficultés ou non à allaiter son enfant. Cette croyance laisserait en fait entendre que, puisqu’une femme a une petite poitrine, alors elle a nécessairement moins de lait qu’une autre avec une poitrine plus généreuse. Or, la taille n’a aucun lien avec la quantité de lait produite par une femme. Toutes les femmes possèdent une quantité de lait qu’elles sont capables de stocker dans les seins. Cette quantité de lait va être plus importante en fonction des tétées du bébé. Ainsi, plus les seins sont stimulés, et plus il y aura de lait. De plus, les seins sont principalement formés de tissu adipeux (masse grasse). Ainsi, si certaines femmes ont une plus grosse poitrine que d’autres, c’est simplement parce qu’elles ont plus de masse graisseuse dans les seins. Il n’y a donc aucun rapport avec le lait maternel.

2) L’allaitement abîme les seins : faux !

via GIPHY
L’allaitement n’a absolument aucun impact négatif sur la poitrine, et n’abîme donc absolument pas les seins. Cependant, il est vrai que la grossesse peut quant à elle rendre les seins plus mous et ils auront donc tendance à moins bien se tenir. La solution : le sport ! En effet, il ne faut pas oublier que sous les seins se trouvent aussi des muscles qui doivent être stimulés régulièrement pour garder une poitrine ferme.

3) L’allaitement fatigue beaucoup : faux !

via GIPHY

Il est vrai que la majorité des mamans qui allaitent se sentent généralement très fatiguées les premières semaines après l’accouchement. Cependant, il ne s’agit absolument pas du résultat de l’allaitement, mais plutôt de tous les changements des derniers jours : la grossesse, l’accouchement, le retour à la maison, le nouveau rythme à adopter avec un bébé, etc. Même s’il est vrai que dans le cas des mamans qui allaitent, il est impossible de donner le relais au papa, le fait d’allaiter n’est pas quelque chose de fatigant en soi et ne demande pas une énorme quantité d’énergie supplémentaire.

4) Certains aliments peuvent altérer le goût du lait : vrai !

via GIPHY

À la suite de l’accouchement, nombreuses sont les femmes qui se réjouissent de pouvoir enfin manger tous les aliments qui leur étaient interdits jusque-là. Même si durant l’allaitement, tous les aliments sont autorisés, il faut tout de même prendre certaines précautions et veiller à en consommer certains avec modération, puisqu’ils peuvent altérer le goût du lait, et donc déplaire à bébé qui peut refuser de le boire. On retrouve notamment le céleri, l’asperge ou encore le chou.