Accouchement : les papas doivent-ils y assister ?

Crédits : iStock

Pour certains, cette question coule de source, mais pour d’autres, le choix est bien plus difficile à prendre. Assister ou non à l’accouchement de sa compagne, c’est en effet quelque chose qui peut effrayer de nombreux futurs papas, qui ne se sentent pas près à voir les dessous de ce moment si particulier. Ce choix revient au père lui-même, même si parfois, il s’oppose à celui de la future maman…

Assister à l’accouchement

Généralement, les futurs papas participent à l’accouchement afin de ne rien manquer de ce jour qui va complètement changer leur vie. C’est d’ailleurs devenu un automatisme, puisque les équipes médicales posent rarement la question au couple pour savoir si oui ou non le papa souhaite participer à l’accouchement. Certains pères peuvent donc le faire simplement par devoir, ou par peur d’être mal vu et d’être considéré comme un mauvais père.

D’autres pères souhaitent participer à l’accouchement pour venir en aide à leur femme. En effet, même si le rôle du père durant l’accouchement peut être difficile à définir, et que eux-mêmes se sentent souvent très impuissants face à la douleur ressentie par leur conjointe, ils représentent tout de même une véritable aide morale.

Pourquoi ne pas assister à l’accouchement ?

Certains hommes font au contraire le choix de ne pas participer à l’accouchement pour différentes raisons. Pour certains, cette décision se prend simplement par peur du moment. En effet, de nombreuses personnes, y compris des femmes, ont une peur noire de l’accouchement et de toutes les croyances qui entourent ce moment. Entre le sang, les cris et la douleur, les fantasmes sont nombreux autour de l’accouchement et peuvent en décourager certains qui ont peur de ne pas être prêts à voir tout cela. Le matériel médical peut aussi être très effrayant et en terrifier quelques-uns.

Pour d’autres, cette volonté relève simplement d’une envie de garder l’image qu’ils avaient de leur conjointe. En effet, au moment de l’accouchement, toutes les barrières que chacun s’était fixé s’effondrent et le corps prend le dessus. On ne peut alors plus rien contrôler et les deux protagonistes se mettent alors à nu. Cette nudité peut justement en effrayer certains. Les hommes ont donc peur de ne plus désirer leur femme de la même façon qu’avant. D’ailleurs, plusieurs couples ont eu des difficultés à reprendre une vie sexuelle normale après l’arrivée d’un enfant, notamment à cause de l’accouchement.

Crédits : Pxhere

Lorsque la femme refuse

Dans la plupart des cas, la femme souhaite que son compagnon soit avec elle dans la salle d’accouchement pour lui apporter une aide morale et parfois physique. La compagnie de son conjoint peut être une véritable motivation. Seulement, parfois, les femmes elles-mêmes refusent que leur compagnon soit présent au moment de l’accouchement, généralement par peur de trop exposer une intimité qu’elles ne contrôleront pas.

Une décision à prendre ensemble

Les futurs parents doivent avant tout bien parler de ce qu’ils souhaitent chacun avant le jour J afin de ne pas avoir de mauvaises surprises au moment de l’accouchement. Si l’un des deux refuse catégoriquement cette présence, il ne faut pas le forcer. En effet, si le père participe à l’accouchement à contre-cœur, ou que la mère subit la présence de son conjoint, alors chacun gardera un mauvais souvenir de ce jour, qui est pourtant le début d’une nouvelle vie. Il est donc important de respecter les choix de chacun.

 

Sources : Psychologies, Parents, MagicMaman

 

Articles liés :

Futurs-papas : tout ce qui les angoisse durant la grossesse

Grossesse : 8 choses qu’il faut savoir sur la péridurale

Accouchement par césarienne : avantages et risques