in

Allaitement prolongé : quand faut-il arrêter d’allaiter ?

Crédits : iStock

Lorsqu’une jeune maman se lance dans la grande aventure de l’allaitement, elle ne sait pas encore vraiment combien de temps cela va durer, même si certaines se fixent quelques objectifs qu’elles aimeraient tenir. Seulement, impossible de prédire vraiment la durée de l’allaitement, car cela dépend de plusieurs facteurs. Ainsi, certaines femmes, qu’elles l’aient prévu ou non, se retrouvent à toujours allaiter leur enfant qui a plus de deux ans. Mais y a-t-il vraiment un moment où il faut arrêter d’allaiter ?

Ce que dit l’OMS

L’Organisation Mondiale de la Santé recommande un allaitement exclusif jusqu’aux six mois de l’enfant. Par la suite, le mieux serait de continuer d’allaiter votre petit en complément d’une alimentation diversifiée, et ce, jusqu’à ses deux ans, et même au-delà. Seulement, en France, il est d’usage d’allaiter un enfant jusque ses trois mois en moyenne. Un allaitement relativement court donc lorsqu’on compare ce chiffre à celui soutenu par l’OMS. C’est la raison pour laquelle on parle très facilement d’allaitement tardif en France, à partir du moment où celui-ci se prolonge au-delà de un an. Ainsi, une femme qui allaite encore son enfant de un ou deux ans est très souvent mal vue dans l’hexagone, comme si cette pratique était totalement malsaine. Mais qu’en est-il vraiment ?

L’allaitement prolongé : des risques pour l’enfant ?

Beaucoup de personnes ont tendance à croire qu’un enfant allaité plusieurs mois ou même durant les premières années de sa vie sera plus tard un enfant faible, voire même attardé, qui n’aura d’yeux que pour sa mère et qui aura donc beaucoup de mal à vivre sans elle. Seulement, la réalité est bien différente, puisque selon les spécialistes, les enfants qui sont allaités longtemps n’ont absolument aucune différence par la suite avec ceux qui ne l’ont pas été en termes de comportement. Cependant, les enfants allaités présentent bien une différence : la confiance en soi. En effet, au-delà du fait que le lait maternel est le meilleur aliment pour votre enfant, les points positifs ne sont pas seulement liés au côté nutritif. Grâce à l’allaitement, un enfant va ressentir durant plusieurs mois un lien tout particulier avec sa maman, ce qui va lui permettre de ressentir une véritable sécurité qui lui donnera par la suite confiance en lui.

Les avantages ne sont pas seulement pour l’enfant, puisqu’en allaitant longtemps, la maman réduit quant à elle les risques de certains cancers, et notamment celui du sein. L’allaitement va également permettre de perdre les kilos pris durant la grossesse, qui servent généralement de stock pour cette période.

L’allaitement long présente donc de nombreux avantages et doit donc être exercé si la maman le souhaite vraiment. En effet, les pressions extérieures, qu’elles soient pour ou contre l’allaitement, ne doivent pas venir influencer ce geste qui doit être fait dans l’amour et la joie. En ce qui concerne le côté pratique, il est toujours possible de continuer l’allaitement malgré la reprise du travail, même s’il est vrai qu’il est difficile de garantir son exclusivité. Le tout reste de trouver un bon équilibre pour toute la famille.

Sources : La Boîte Rose, MagicMaman, Parents

Articles liés :

Les 10 questions que vous vous posez sûrement au sujet de l’allaitement

Allaitement : les 4 gestes nutritifs à adopter

8 idées reçues sur l’allaitement