Allemagne : une méthode pour calmer les enfants hyperactifs fait débat

Crédits : Cdiscount

Les écoles allemandes font porter aux élèves hyperactifs des vestes remplies de sable pouvant peser plusieurs kilos. Le but ? Tenter de les calmer. Cependant, cette méthode est dénoncée par certains parents et psychiatres qui pensent que ce n’est pas une solution viable.

L’hyperactivité de l’enfant ou Trouble Déficit de l’Attention/Hyperactivité (TDAH) est un trouble neuro-développemental chronique. Il s’accompagne de symptômes cognitifs et comportementaux tels que le manque de concentration, la maladresse, la lassitude, l’étourderie, les troubles de l’apprentissage de la lecture, et parfois même l’agressivité.

 En Allemagne, les écoles espèrent pouvoir calmer les enfants atteints par ce genre de troubles en leur faisant porter une veste (à l’apparence d’un gilet de sauvetage) remplie de sable et pesant entre 1,2 et 6 kilos ! Selon The Guardian, ces écoles seraient environ 200 et n’hésitent pas à mettre la main au portefeuille, car chaque veste peut coûter entre 140 et 170 euros.

Pour les partisans de cette technique, les vestes permettraient de rendre les enfants plus dociles en régulant leur hyperactivité. Par ailleurs, il s’agirait d’une méthode moins contraignante que la prise de médicaments tels que le Ritalin (ou méthylphénidate), présentant un risque chez les enfants notamment porteurs d’anomalies cardiaques. Une partie des enseignants et des parents estiment que l’efficacité de ces vestes n’est plus à prouver et qu’elles donnent la possibilité de retrouver une activité scolaire normale.

En revanche, certains parents s’insurgent contre cette veste dont l’apparence est jugée discriminatoire, la comparant aux camisoles de force utilisées dans les hôpitaux psychiatriques. Des experts en psychologie estiment également que l’intérêt de ce vêtement est à remettre en doute, c’est le cas de Michael Schulte-Markwort, directeur de l’institut de psychiatrie infantile à Hambourg (Allemagne). Selon l’intéressé, les effets de la veste ne sont pas réellement connus et il pense qu’il s’agit là d’un « remède miracle » ne permettant pas de traiter les différents problèmes d’un enfant hyperactif.

Rappelons que l’hyperactivité est un problème médical complexe touchant entre 6 et 7 % des enfants dans le monde. Difficile à diagnostiquer, ce trouble se traduit par une multitude de symptômes et doit se traiter au cas par cas. La seule alternative aux médicaments, outre la fameuse veste évoquée dans cet article, est souvent incarnée par une thérapie comportementale longue et laborieuse.

Article initialement publié sur SciencePost