Assurances scolaires : à quoi servent-elles ?

Crédits : iStock

En cette période de rentrée scolaire, de nombreux parents ont dû souscrire à une assurance scolaire afin de couvrir leur enfant contre les dommages qu’il pourrait subir ou bien provoquer à son école. Seulement, certains parents sont totalement perdus entre toutes les offres différentes que proposent les assureurs, mais aussi sur l’utilité même de ces assurances.

Assurances scolaires : pas obligatoires, mais très conseillées

Les assurances scolaires permettent d’assurer les enfants sur leur lieu de scolarisation qu’ils subissent eux-mêmes des dommages ou qu’ils en commettent. Il est possible de souscrire à une assurance scolaire auprès de l’assurance scolaire de votre enfant
, même si certains sont spécialisés dans ce domaine.

En vérité, les assurances scolaires ne sont pas vraiment exigées à l’école lorsque cela concerne les activités dites « obligatoires », c’est-à-dire celles inscrites sur l’emploi du temps de l’enfant et pour lesquelles il est imposé qu’il s’y rende comme les cours ou encore la récréation. Ces activités sont en fait d’ores et déjà assurées et prises en charge par l’assurance de l’école elle-même.

Cependant, l’assurance scolaire devient obligatoire pour les activités scolaires comme des sorties, des voyages, la cantine ou encore la garderie, mais elle est également demandée pour des activités périscolaires dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires. Finalement, toutes ces activités dites « non obligatoires » rythment en fait la journée des enfants, il devient donc presque impossible de ne pas souscrire à une assurance scolaire…

Comment la choisir ?

Cela varie selon les besoins de la famille. En effet, certaines assurances traditionnelles proposent des extensions en assurance scolaire qui peuvent parfaitement convenir à certains parents. D’autres plus spécialisées ont des offres bien précises comme la prise en charge des bris de lunettes par exemple. Ainsi, avant d’y souscrire, il est important de bien veiller à questionner son assurance pour savoir si celle-ci ne suffit pas ou s’il est nécessaire de se tourner vers une autre.

Le tarif peut également jouer un rôle dans le choix de l’assurance scolaire. Même si la plupart des assurances scolaires sont accessibles à tous avec des tarifs relativement bas (il est possible d’en trouver pour environ dix euros par an), certaines peuvent proposer des contrats avec des franchises qui peuvent être très élevées. Il vaut donc mieux questionner son assureur avant de souscrire à quoi que ce soit, mais aussi afin s’assurer qu’il n’y a pas de doublon dans les contrats entre les différentes assurances souscrites pour la famille.

Sources : France Soir, Le Parisien

Articles liés :

11 conseils pour être efficace au moment des devoirs

Phobie scolaire : quand l’école devient un enfer