in

Bienveillance : les 5 phrases qu’il faut éviter de dire aux enfants

Crédits : iStock

Même si parfois elles peuvent vous échapper, il faut reconnaître que certaines phrases ne sont pas vraiment adéquates pour les enfants. En effet, le poids des mots a toute son importance, surtout pour des petits qui ne les interprètent pas de la même façon que nous. Il est donc bien important de réfléchir à deux fois avant de prononcer certains mots, qui peuvent faire très mal et qui ne sont pas toujours nécessaires. 

1) Tu me déçois

Cette phrase est très lourde de sens et peut même faire beaucoup de mal à un adulte. Imaginez donc l’impact sur un enfant, qui va forcément l’interpréter au pied de la lettre. Les enfants ont généralement pour but principal de rendre fiers leurs parents, et lorsqu’ils échouent, ils s’en veulent déjà suffisamment, inutile donc de remuer le couteau dans la plaie. Lorsqu’il fait une bêtise, un enfant a besoin de comprendre pourquoi et non pas craindre qu’il pourrait perdre l’amour de ses parents.

2) Ton frère/ta sœur arrivait à faire ça à ton âge

Il est important de garder à l’esprit que les enfants sont tous différents, même s’ils sont de la même fratrie. Il faut donc les laisser évoluer à leur rythme, sans leur mettre de pression, et encore moins en leur faisant comprendre que leur grand frère ou leur grande sœur parvenait à faire telle ou telle chose au même âge. Ce genre de comportement risque de créer des jalousies au sein de la fratrie, mais aussi un vrai complexe chez l’enfant en question.

3) Je ne t’aime plus

Si cette phrase peut sembler anodine et fait souvent sourire les parents, elle est tout de même lourde de sens. Les enfants sont en effet en quête perpétuelle de l’amour de leurs parents, ils pourraient donc être très touchés d’entendre ce genre de phrase. Il ne faut donc pas s’amuser à la dire, même si vous précisez ensuite que c’était pour rire !

4) Tu dois être heureux d’avoir un petit frère/une petite sœur

Même si vous aimeriez que votre enfant saute de joie en apprenant l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille, vous devez avant tout avoir conscience qu’il se peut qu’il ne réagisse absolument pas comme cela. En effet, la naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur est un véritable bouleversement pour un enfant, qui va voir toute sa routine se transformer radicalement. Seulement, vous ne pouvez pas lui imposer d’être content, mais plutôt lui laisser le temps de digérer la nouvelle et de l’accepter à son rythme. Vous pouvez cependant lui exprimer votre propre joie et lui faire comprendre que vous espérez que lui aussi sera heureux un jour de cette nouvelle.

5) Ce sont les bébés qui ont peur / ce sont les filles qui pleurent

Même si vous voulez amener votre enfant à se surpasser, il n’est pas bon de renier ses émotions. Inutile donc de le réduire à un rôle qui pourrait sembler dégradant, comme celui de bébé alors qu’il n’en est plus un. De plus, le fait de dire à un petit garçon que ce sont les filles qui ont des attitudes plus fragiles revient à donner une éducation très sexiste. Les filles ne pleurent pas plus que les garçons, et vice versa, puisque tout dépend de l’éducation et du caractère de chacun.

Sources : MagicMaman, Fourchette et Bikini, Parler d’amour

Articles liés :

Enfant colérique : les 7 comportements clés à adopter

Apprentissage du vélo : 4 astuces pour aider votre enfant

Quel est l’écart d’âge idéal au sein d’une fratrie ?