in ,

Comment choisir les deuxième et troisième prénoms ?

Crédits : iStock

Alors que pour certains, la simple recherche du prénom principal est un vrai casse-tête, d’autres au contraire savent déjà quels seront les deuxième, troisième et même pourquoi pas quatrième prénoms. Mais alors quelles sont généralement les coutumes pour choisir ces autres prénoms ?

Les prénoms des grands-parents

Dans plusieurs familles, la tradition revient à donner à son enfant les prénoms de ses grands-parents. Ainsi, généralement, une petite fille aura en deuxième et troisième prénoms ceux de ses deux grands-mères, et un garçons ceux de ses grands-pères. Il s’agit là d’un hommage rendu aux grands-parents, qui a souvent encore bien plus de sens lorsque ceux-ci sont décédés. C’est une façon pour les parents de laisser une trace de leurs parents, mais aussi de ces prénoms qui peuvent avoir une réelle signification familiale. En effet, certains prénoms perdurent au sein d’une famille, et sont systématiquement donnés, que ce soit en premier ou en deuxième prénom. Une véritable tradition que les parents ont souvent plaisir à perpétuer.

Les prénoms du parrain et de la marraine

Dans de nombreux cas, les enfants portent en deuxième et troisième prénoms ceux du parrain et de la marraine. Il s’agit pour les parents de leur donner immédiatement une place dans la vie de leur enfant, mais aussi de leur rendre un certain hommage. Bien souvent, et selon le sexe, les prénoms sont féminisés, ou au contraire masculinisés, afin de créer un ensemble harmonieux.

Si certains choisissent de donner de cette façon une place au parrain et à la marraine dans la vie de l’enfant, d’autres préfèrent leur laisser directement le choix des deuxième et troisième prénoms. Ainsi, on retrouve plusieurs témoignages de parents qui ont décidé de donner leur confiance pour le choix de ces prénoms, afin de les investir avant même la naissance.

Les prénoms hommage

Bien souvent, les deuxième et troisième prénoms sont une façon de rendre hommage à une personne qui compte ou qui a compté. Il peut s’agir d’un membre de la famille, ou simplement d’une personne qui a été de passage dans la vie des parents, mais qui les a marqué. Quoi qu’il en soit, il s’agit de prénoms lourds de signification. Attention donc d’être bien certain de ce choix pour ne pas faire porter à l’enfant une histoire trop difficile avec des prénoms trop chargés en émotions.

Les prénoms qui n’ont pas été choisis comme principal

Pour beaucoup de parents, choisir un deuxième et un troisième prénom est une façon de donner ceux qui n’ont pas été sélectionnés pour le prénom principal. En effet, dans de nombreux couples, le sujet du choix du prénom peut créer la discorde, tant les avis sont différents. Ainsi, en cas de désaccord sur un prénom, il est toujours possible de négocier afin de le mettre en deuxième ou troisième prénoms. On retrouve donc souvent un prénom qu’un des deux parents n’appréciait pas assez pour qu’il soit le prénom principal.

Choisir un deuxième et un troisième prénom, c’est aussi l’occasion pour les parents de laisser parler leur imagination, ou encore de donner des prénoms qu’ils appréciaient en secret, mais qu’ils n’ont pas le courage de donner en tant que prénom principal. C’est donc le moment de jouer l’excentricité pour certains, ou au contraire de donner un prénom très vieux, mais oublié, très fort en caractère.

Le choix religieux

Le choix des deuxième et troisième prénoms peut également être une façon d’introduire la religion dans la vie de l’enfant. C’est la raison pour laquelle certains parents choisissent des prénoms qui font écho à leur religion. Il s’agit d’ailleurs bien souvent ici aussi d’une véritable tradition familiale qui se perpétue au fil des générations.

Ce que dit la loi

En France, c’est au moment de la déclaration de naissance que sont inscrits pour la première fois les deuxième et troisième prénoms (ou plus). Ils figureront ensuite sur l’acte de naissance, mais aussi sur ses papiers d’identité, séparés par une virgule afin qu’ils ne soient pas confondus avec les prénoms composés.

Les prénoms qui suivent le principal peuvent tous être choisis comme prénom usuel à la demande de la personne concernée. En effet, il est tout à fait possible, légal, et relativement simple, d’inverser l’ordre de ses prénoms, dans la mesure où la personne est capable de présenter de réelles motivations qui la pousse à effectuer ce choix. Cependant, et c’est la raison pour laquelle il est important de bien faire son choix lorsqu’on attribue plusieurs prénoms à son enfant : il est presque impossible d’obtenir gain de cause lorsqu’on demande de supprimer un deuxième ou troisième prénom. En effet, puisque ces prénoms sont presque invisibles dans la vie de tous les jours, il faut vraiment trouver une raison valable pour parvenir à les supprimer. Mais généralement, les demandes de ce type sont déboutées.

Sources : Maman Vogue, MagicMaman, L’Express

Articles liés :

Prénoms 2018 : les tendances pour les filles et les garçons

Les prénoms tirés de la série Game of Thrones

Les prénoms d’enfants de stars les plus originaux