in , ,

Congé maternité : des améliorations sont prévues

Crédits : iStock

C’était une promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron : améliorer le congé maternité pour les femmes qui ne sont pas salariées. Il avait d’ailleurs affirmé vouloir créer « un congé de maternité unique, garanti pour toutes les femmes quel que soit leur statut (salariée, entrepreneuse, intermittente, non-salariée, statut multiple, etc.), aligné sur le régime le plus avantageux », à savoir celui des salariés. Une volonté qui se précise, selon Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Plus de droits pour les non-salariées

Le candidat Macron l’avait promis et il semble que l’harmonisation et l’égalité du congé maternité soit en bonne voie. En effet, Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes, a récemment déclaré travailler « à l’amélioration du congé maternité, pour plus d’équité ». Selon elle, cette amélioration se fera « métier par métier » durant toute la durée du quinquennat.

Les premières à pouvoir profiter de cette amélioration seront les agricultrices, même si pour le moment, il est impossible de savoir exactement quand cette mesure sera prise et à quel rythme se fera l’harmonisation. Quoi qu’il en soit, Marlène Schiappa a d’ores et déjà chargé une parlementaire, dont elle n’a pas souhaité dévoiler le nom, de faire des recommandations. Dans un même temps, le ministère de l’Agriculture a déclaré mettre en place prochainement une expérimentation qui consiste à vérifier si l’argent public finance autant les femmes que les hommes. Un vrai pas en avant pour que les agricultrice bénéficient de plus d’égalité.

Une situation actuelle inégale

Le régime actuel du congé maternité (qui comprend tout de même quelques cas particuliers) prévoit seize semaines minimum de congé maternité pour les salariées et dix-huit lorsqu’il s’agit d’un troisième enfant. Les indépendantes bénéficient quant à elles de dix semaines. Mais ce n’est pas tout, puisque les indemnités diffèrent également selon le métier : les indépendantes touchent généralement plus d’argent durant leur congé maternité, à condition que cela vienne combler d’éventuelles baisses du chiffre d’affaire.

Le congé maternité n’est donc pas égal pour toutes les femmes par rapport à leur métier, mais aussi en terme d’indemnisation. Pour le moment, rien n’a été dit quant à une éventuelle harmonisation pour toutes les femmes de ces indemnisations.

 

Sources : RTL, Le Monde, 20 Minutes

 

Articles liés :

Congé paternité : tout ce qu’il faut savoir

Enceinte : 12 conseils pour tenir le coup au travail