in ,

Don de cordon : un geste simple qui peut sauver des vies

cordon ombilical accouchement nombril
Crédits : iStock

Si toutes les maternités ne peuvent pas pratiquer le don de sang de cordon ombilical, il peut pourtant sauver la vie de centaines de personnes hospitalisées qui souffrent de graves maladies. Malheureusement, ce geste simple est encore bien trop méconnu, notamment par les parents qui n’y pensent pas spontanément.

Un geste vital, mais trop rare

Si des dizaines d’enfants naissent en France chaque jour, on compte seulement 20 000 transplantations de sang de cordon effectuées ces vingt dernières années. Un chiffre très faible, surtout lorsqu’on connait tous les bienfaits de ces dons et le nombre de vies sauvées grâce à eux.

Le sang placentaire, contenu notamment dans le cordon ombilical, contient de nombreuses cellules souches qui vont permettre de soigner des maladies comme la leucémie, les lymphomes, certaines maladies génétiques ou encore des défiances immunitaires. Toutes ces maladies peuvent également être soignées grâce à des greffes de moelle osseuse.

À la naissance d’un enfant, il suffit, à la demande de la jeune maman, de prélever le sang dans le cordon ombilical, qui sera ensuite conservé dans une banque par congélation. Comme tous les autres dons, celui-ci est parfaitement anonyme.

Les conditions du don de sang ombilical

Le don de sang de cordon ombilical est accessible à toutes les femmes enceintes à la naissance de leur bébé, à partir du moment où elles sont en bonne santé et qu’elles ne présentent pas d’antécédents. Comme pour tous les dons, un entretien avec un médecin ou un gynécologue sera nécessaire au préalable afin de s’assurer de la bonne santé de la maman, puis il faudra signer une autorisation afin d’être en accord avec la loi. Si en apparence, le don de sang de cordon semble simple, il reste une dernière étape qui empêche malheureusement de nombreuses jeunes mamans d’y avoir accès : le choix de l’établissement. En effet, toutes les maternités ne sont pas habilitées à recueillir ce genre de don, on en compte d’ailleurs à ce jour seulement 22 en France.

Comment se déroule ce don ? Lorsque le bébé est sorti et que le placenta est encore dans l’utérus, une sage-femme va seulement prélever le sang placentaire dans une veine du cordon ombilical. Mais que toutes les mamans se rassurent : ce prélèvement n’est absolument pas douloureux. Après cela, le sang sera transporté dans les 24 heures dans la banque de sang la plus proche.

Sources : MagicMaman, Parents, Don de sang de cordon

Articles liés :

Cordon ombilical : un lien unique entre une mère et son bébé

Bébé lotus : avantages et inconvénients

12 traditions autour de l’accouchement à travers le monde