Écrans et jeux-vidéos : comment éviter que son enfant ne devienne accro ?

Crédits : iStock

Les écrans et autres jeux-vidéos ont clairement envahi les salons, à tel point que même les enfants les plus jeunes deviennent accros. Une pratique tentante pour les parents, qui peuvent y voir un moyen d’occuper les enfants sans pour autant avoir à participer à une activité avec eux, mais qui peut cependant être plus nocive qu’il n’y paraît…

Une mauvaise habitude

Cette pratique intensive des jeux-vidéos et l’utilisation à outrance des écrans est une mauvaise habitude qu’il vaut mieux effacer le plus rapidement possible. En 2014, une étude a démontré que les enfants âgés de 7 à 12 ans passaient plus de 20 heures par semaine devant les écrans, alors que ceux âgés 13 à 19 ans y restaient quant à eux environ 30 heures. Des chiffres exorbitants qui montrent la place importante qu’ont pris les écrans au détriment d’autres activités qui peuvent être plus créatives et physiques. Les parents sont donc souvent très inquiets de cette pratique qui devient quotidienne et qui peut prendre beaucoup de place dans la vie familiale. Même si certains jeux et certaines applications permettent aussi de développer la créativité et les connaissances numériques, il ne faut pas que cela remplace de réelles activités dont les enfants ont besoin pour être en pleine forme.

Éduquer le plus tôt possible

Seulement, les parents s’alarment généralement de cette pratique au moment où les enfants commencent à se rebeller et lorsqu’ils refusent de diminuer le temps passé devant les écrans. Or, le mal est déjà fait. Il faut en effet éduquer les enfants à une utilisation raisonnée des écrans, et ce, dès leur plus jeune âge. Il faut savoir poser des limites très tôt et ne pas choisir la solution de facilité lorsque l’enfant fait des caprices ou lorsqu’il est question de l’occuper. Si les parents cèdent trop tôt, ils vont rapidement atteindre un point de non-retour où il sera impossible de séparer l’enfant des écrans, puisque lui-même ne comprendra pas ce comportement qui est en désaccord avec ce qui a été fait jusqu’à maintenant. Voici donc quelques règles à respecter pour une utilisation raisonnée des écrans :

  • De 0 à 3 ans, les enfants ne doivent pas être exposés aux écrans, ou du moins très ponctuellement, et sous le contrôle des parents.
  • Entre 3 et 6 ans, ils peuvent être autorisés, mais toujours sous contrôle parental et avec des horaires bien définis. Les applications utilisées doivent également être ludiques et récréatives.
  • De 6 à 10 ans, les enfants vont être de plus en plus demandeurs des écrans, mais il faut là aussi que les parents gardent un œil attentif à l’utilisation qu’ils en ont. Les activités peuvent être également récréatives, mais aussi plus pédagogiques, afin de développer des compétences qui seront utiles à l’école.
  • Dès 11-12 ans, les enfants souhaitent plus d’autonomie, mais c’est aussi le moment où les parents doivent être les plus vigilants, puisque c’est à cet âge-là que les dérives sont les plus nombreuses. Pour donner son accord tout en surveillant, il est possible de jouer à des jeux sur la console, l’ordinateur ou la tablette avec son enfant.
Crédits : iStock

Montrer l’exemple

Les parents ne sont pas toujours de très bons exemples en matière d’utilisation du numérique et fonctionnent plutôt en pensant « fais ce que je dis, pas ce que je fais ». Seulement, et même si cela peut être tentant, il faut aussi que les parents eux-mêmes apprennent à lâcher prise et à profiter du temps avec leurs enfants. Les enfants ont tendance à prendre exemple sur leurs parents, ce qui est parfaitement normal, et reproduisent donc leur comportement. Il faut donc être vigilant et pouvoir aussi se remettre en question soi-même.

 

Sources : Psychologies, L’Express, Madame Figaro

 

Articles liés :

Téléphone portable : 7 conseils pour gérer l’utilisation qu’en ont les ados

Laisser son enfant seul à la maison : ce qu’il faut savoir