Emmaillotage : les bienfaits et les risques

Crédits : iStock

L’emmaillotage est une technique utilisée depuis des siècles par les parents. Elle consiste à entourer un bébé dans un drap ou une couverture relativement serrée afin qu’il ne puisse plus faire de mouvements, que ce soit avec ses jambes ou ses bras. Cette méthode vise notamment à le calmer, puisqu’il va se sentir plus en sécurité en retrouvant les sensations qu’il pouvait avoir durant la grossesse. Cette méthode, qui présente de nombreux avantages pour certains bébés, ne convient pourtant pas à tous les enfants. 

Les avantages

1) Calmer les réflexes

Durant leurs premières semaines de vie, les bébés ont un réflexe archaïque, dit de Moro, se manifestant généralement par des mouvements très brusques des bras, qui vont provoquer des sursauts et donc déranger le sommeil de bébé. En effet, ce dernier a alors l’impression de tomber dans le vide, ce qui peut provoquer une grande peur pour lui, et donc des crises de larmes. Grâce à l’emmaillotage, ce réflexe est bien moins fort, car ses bras sont collés au corps et ne peuvent donc pas bouger.

2) Un bébé plus détendu

Puisque votre bébé trouve à présent le sommeil plus facilement, il est forcément plus détendu. Dites donc au revoir aux pleurs que vous ne parveniez pas à comprendre jusqu’à présent, et bonjour à un bébé plus détendu que jamais.

3) Moins de coliques

Étant donné que l’emmaillotage permet d’exercer une pression sur le corps du bébé, ses intestins aussi sont touchés, et ne s’en portent que mieux ! En effet, cette légère pression va permettre de diminuer considérablement les maux de ventre, et donc les coliques du nourrisson, qui peuvent aussi être à l’origine de pleurs que les parents ont souvent du mal à comprendre.

4) Une sensation familière

Après l’accouchement, les bébés peuvent se sentir complètement désorientés, puisqu’ils ont vécu durant neuf mois dans une poche, bien au chaud, dans laquelle ils se sentaient en sécurité. Du jour au lendemain, ils se retrouvent plongés dans la vraie vie et peuvent donc complètement perdre le peu de repères qu’ils avaient jusqu’à présent. L’emmaillotage va leur permettre de retrouver cette sensation de sécurité qu’ils connaissaient jusqu’à présent, ce qui va donc les rassurer considérablement.

Les inconvénients

1) Empêche certains mouvements

Puisque l’emmaillotage permet de contenir les mouvements de bébé, il n’est donc plus vraiment libre de ses gestes. Or, découvrir son corps et ce qu’il peut faire avec chacun de ses membres est aussi ce qui fait partie intégrante de son évolution et de sa croissance. Les bébés doivent tester afin de grandir, et l’emmaillotage peut donc devenir une sorte de régression.

2) Température corporelle trop élevée

Le fait que bébé soit serré dans un drap ou une couverture va spontanément provoquer une augmentation de sa température corporelle, ce qui n’est pas réellement bon pour lui. Attention donc de bien prendre en compte la température de la pièce dans laquelle il est, mais aussi de ne pas trop serrer la couverture.

3) Luxation de la hanche

En emmaillotant son bébé, il faut être très vigilant à ne pas y aller trop fort. En effet, un bébé trop serré dans la couverture ne pourra plus bouger les jambes, ce qui peut provoquer une luxation de la hanche et avoir des effets irréversibles au moment de l’apprentissage de la marche. Il faut donc veiller à ne pas trop serrer la couverture, mais aussi à l’emmailloter uniquement durant ses périodes de sommeil afin qu’il soit parfaitement libre de ses mouvements le reste du temps.

4) La suffocation

Lorsque vous emmaillotez votre enfant, vous devez constamment rester près de lui afin de bien vérifier qu’il ne risque pas de manquer d’air. En effet, une couverture mal mise pourra alors se dénouer et venir sur le visage du bébé, qui va donc suffoquer. Même si ce risque est minime puisqu’il est aujourd’hui possible de dénicher des couvertures faites exprès pour l’emmaillotage, il faut tout de même veiller à rester prudent !

Sources : MagicMaman, Mum-to-be, Famille épanouie

Articles liés :

Masser son bébé : les 4 bienfaits

Pleurs de bébé : comment les décoder ?

Le pouce ou la tétine : les avantages et inconvénients de chacun