Enfant colérique : les 7 comportements clés à adopter

Crédits : iStock

Les enfants sont tous très différents, et c’est aussi ce qui fait leur charme. Il est donc parfaitement impossible de prévoir le comportement de chacun, et même si vous mettez toute votre bonne volonté pour leur donner la meilleure éducation possible, il n’y a rien à faire si leur caractère en est à l’opposé. Si certains enfants sont sensibles ou bien timides, d’autres sont au contraire colériques, un trait de caractère avec lequel il est souvent difficile de s’en sortir. Seulement, vous ne pouvez pas non plus vous laisser marcher sur les pieds à longueur de journée. Voici donc 7 comportements à adopter face à un enfant colérique.

1) Détourner son attention

Dans un premier temps, et avant qu’une petite colère ne se transforme en un raz-de-marée, faites en sorte de l’éviter. Il s’agit d’une technique qui est souvent plus simple à appliquer avec des enfants jeunes qui oublieront rapidement la source de leur crise et passeront plus facilement à autre chose.

2) Ne pas crier plus fort que lui

L’essentiel dans ce genre de dialogue, c’est surtout la communication. Si tout le monde crie, vous allez vous retrouver dans un vrai dialogue de sourds. Le fait de baisser vous-même le ton va encourager l’enfant à en faire de même, et donc à se calmer.

3) Le comprendre

Être en colère, c’est le droit de chacun, et les enfants aussi ont le droit de l’être. Il est donc important de ne pas entrer dans le jugement et de reconnaître que oui, il est énervé et qu’il s’agit d’un sentiment parfaitement naturel. Il ne doit pas se sentir rabaissé et croire que la colère est quelque chose d’interdit.

4) Lui expliquer qu’il y a des façons d’exprimer sa colère

Si l’enfant a parfaitement le droit d’être en colère, il doit cependant comprendre qu’il y a des façons pour l’exprimer sans pour autant que cela se termine dans les cris et les larmes. Il doit pouvoir être conscient que certains comportements excessifs ne peuvent pas être autorisés dans la société dans laquelle il va grandir, et qu’il ne pourra donc pas s’autoriser ce genre de comportement plus tard.

5) Lui apprendre à s’exprimer autrement

Pour autant, il ne faut pas laisser votre enfant sans aide dans ce genre de moment, puisqu’il a besoin à présent de savoir sous quelle forme il peut libérer toute cette colère. Aidez-le dans ce cheminement, notamment à se calmer grâce à sa respiration, ou encore en lui offrant un objet symbolique avec lequel il pourra se défouler.

6) Ne pas tenir compte des regards extérieurs

Malheureusement, les enfants ont souvent le chic pour piquer leurs plus belles colères dans des endroits publics, ce qui vous vaut régulièrement les regards accusateurs des passants. Cependant, vous devez faire en sorte de ne pas en tenir compte, puisque ce qui importe ici, c’est surtout de calmer cette crise de la meilleure façon possible. Si vous vous souciez de ce que pensent les autres, vous allez vous emporter vous-même et même si au final, le problème sera réglé, il ne l’aura pas été de la bonne façon.

7) Surveiller son comportement

Même s’il est parfaitement normal pour un enfant de faire des crises de colère, il faut tout de même rester vigilant si vous observez que ce comportement devient régulier. En effet, cela peut signifier qu’il cherche souvent à attirer l’attention sur lui, mais peut aussi être le résultat d’un véritable mal-être. Il est donc très important d’être extrêmement attentif !

Sources : MagicMaman, Le Journal des Femmes

Articles liés :

Le spasme du sanglot : un phénomène qui peut inquiéter

Caprices : comment les gérer ?

Pleurs de bébé : comment les décoder ?