Mon enfant refuse d’aller à l’école, comment réagir ?

Crédits : MaxPixel

Votre petit pleure chaque matin quand il est l’heure de partir, il s’invente des maladies et refuse catégoriquement de vous suivre jusqu’à la voiture ? Évitez de vous énerver, votre enfant souffre possiblement d’anxiété liée à l’école et c’est à vous, en tant que parents, de l’aider à affronter cette peur avant qu’elle ne se transforme en véritable phobie.

Symptômes

Lorsque votre enfant refuse d’aller à l’école, surveillez si cette contestation s’accompagne des symptômes suivants :

  • difficultés à s’endormir le soir
  • sanglots le matin au moment de partir
  • invention de différents maux (tête, ventre, etc.)
  • paraît totalement indifférent, voire triste quand vous abordez le sujet de l’école

Une accumulation de ces symptômes accompagnée d’un refus ou de protestations lors du départ pourrait correspondre à une situation de stress qu’expérience votre petit vis-à-vis de l’école.

Explications

De très nombreuses raisons peuvent être à l’origine de cette anxiété : il peut s’agir d’une seule cause comme d’un ensemble de facteurs.

Si votre enfant est jeune et n’a pas été habitué à être séparé de vous, l’éloignement, même le temps d’une journée, peut provoquer une insécurité chez votre petit expliquant alors son stress.

Il peut également avoir l’impression qu’à l’école, les attentes sont trop élevées : il craint l’échec et manque de confiance en lui : à vous de le rassurer !

Votre bambin a aussi peut-être du mal à s’intégrer à sa classe : il n’arrive pas à se mêler à ses camarades et se sent seul, ce qui pourrait causer son refus d’y retourner. Dans un cas plus grave, il pourrait même être victime d’intimidation, il est donc très important qu’il réussisse à vous en parler !

Si vous surprotégez votre enfant, en cas de conflit ou de problème, il est possible qu’il ne sache pas comment réagir face à la situation, prenez-en donc compte, votre enfant doit aussi apprendre à être indépendant !

Une dernière explication pourrait être les difficultés d’apprentissage dont il souffre à l’école : essayez de trouver une solution, des nouvelles techniques avec lui, s’il ne les surmonte pas avec votre aide, prenez rendez-vous avec l’enseignant pour en discuter.

Que faire ?

Dans un premier temps, ne cédez pas devant le refus de votre enfant, insistez pour qu’il continue d’aller à l’école et qu’il affronte ses peurs. Il ne faut, en revanche, pas le brusquer : persistez tout en le rassurant et en lui demandant des explications.

Il est très important que vous connaissiez au plus vite les raisons de son obstination, seulement alors pourriez-vous réellement l’aider. Il est essentiel que votre enfant n’ait pas peur de vous faire savoir ce qui ne va pas. La communication entre vous doit donc être régulière, il doit vous faire entièrement confiance, montrez-lui que vous vous intéressez réellement à lui en l’interrogeant chaque jour sur sa journée d’école : soyez à son écoute !

S’il n’arrive pas à s’ouvrir à vous, essayez avec une tierce personne : travaillez par exemple avec son enseignant ou le personnel de l’école pour tenter de comprendre ce qui ne va pas et y remédier.

Trouvez avec lui des techniques efficaces pour qu’il se détende, arrive à gérer ses émotions et son stress.

Si le problème est qu’il a des soucis d’intégration, tentez de l’inscrire à des activités extrascolaires : le fait d’être en contact avec d’autres enfants en dehors de l’école pourrait l’aider !

Enfin, surtout, restez calme face à la situation. Si vous montrez à votre petit que son comportement vous frustre ou vous stresse également, il risque d’en être d’autant plus anxieux…

Comment prévenir le stress ?

Avant la rentrée, habituez vos enfants à être autonomes, à choisir leurs propres vêtements, à avoir des horaires fixes, à respecter des moments de calme et les consignes, etc. Essayez également de le faire garder par d’autres adultes pour l’accoutumer à votre absence.

Une fois la rentrée passée :

Pour les plus petits, au moment de les conduire à l’école, expliquez-leur bien comment la suite de la journée va se dérouler, prévenez-les qu’une fois arrivés devant la classe, vous leur ferez un câlin et un bisou, mais que vous ne vous attarderez pas, ils devront rejoindre leurs petits camarades dans leur classe et vous devrez partir. Assurez-leur bien que vous les retrouverez à la sortie des classes en fin de journée pour les rassurer.

Nous l’avons mentionné plus tôt, mais il est important de le rappeler : montrez à votre enfant que vous êtes à son écoute, que ce qu’il fait a de l’importance pour vous ; chaque fin de journée, au moment du dîner, prenez donc le temps de parler avec lui de l’école !

Enfin, ne le comparez pas aux autres, vous risqueriez d’ébranler sa confiance en lui. Aidez-le plutôt à forger sa propre personnalité.

Sources : Maman pour la vie ; Naître et grandir ; Psychologies