in

Faire caca durant l’accouchement : la peur de nombreuses futures mamans

Crédits : iStock

Si les peurs sont nombreuses autour de l’accouchement, il y en a une qui terrorise particulièrement les futures mamans, mais qui n’est absolument pas liée à la douleur des contractions : il s’agit de faire caca au moment des poussées. S’il est vrai que cette situation peut s’avérer très gênante, il semblerait que de nombreuses femmes y soient confrontées, parfois même sans s’en rendre compte.

Un phénomène relativement courant

Que toutes les femmes ayant déjà accouché et qui ont vécu cette expérience pour le moins honteuse de faire leurs besoins à ce moment précis se rassurent : elles ne sont vraiment pas des cas isolés, puisque 4 femmes sur 5 seraient déjà passées par là. Un chiffre qui ne va cependant pas rassurer celles qui sont sur le point de mettre leur enfant au monde tant il démontre que ce phénomène est relativement commun.

Deux raisons possibles

Le fait de faire caca au moment de l’accouchement est donc un phénomène tout ce qu’il y a de plus normal, ce qui explique pourquoi les sages-femmes ne sont absolument pas choquées lorsque cela arrive. En effet, lorsque le col de l’utérus arrive à dilatation presque complète, la femme a alors une envie irrépressible de pousser. Cette pression s’explique tout simplement par le fait que bébé a la tête qui appuie sur les releveurs de l’anus. Dans ce cas précis, il ne faut surtout pas essayer de se retenir, car cela risque de bloquer la descente du bébé. Il est donc au contraire nécessaire de bien pousser pour l’aider à sortir, ce qui peut expliquer ce genre de petit accident.

Dans d’autres cas, c’est la péridurale qui en est responsable. En effet, si cette anesthésie a le pouvoir d’atténuer très largement les douleurs liées aux contractions, elle peut aussi être responsable d’un relâchement du sphincter, et donc d’une défection non contrôlée.

Un petit moment de honte vite passé

Bien évidemment, les femmes qui se retrouvent à faire leur petite commission au moment de l’accouchement sont très souvent honteuses. Seulement, il n’y a aucune raison de l’être tant le phénomène est banal. Les équipes médicales ne sont d’ailleurs absolument pas surprises lorsque cela arrive. De plus, dans de nombreux cas, la femme ne se rend même pas compte de ce petit accident, et c’est alors une sage-femme ou le jeune papa qui lui fait la remarque. Mais le plus important, c’est surtout que ce moment de honte est généralement bien vite passé, tant le bonheur d’accueillir son enfant prend le dessus.

Sources : MagicMaman, Parents

Articles liés :

5 méthodes naturelles pour mieux supporter la douleur des contractions

Accouchement inopiné : quand le travail va trop vite

La phase de désespérance : un moment clé de l’accouchement