Famille recomposée : comment y parvenir ?

Crédits : iStock

De nos jours, les familles recomposées sont monnaie courante. Mais avant d’arriver à une belle entente entre tous les membres de cette nouvelle famille, il y a souvent un long parcours du combattant, qui est loin d’être facile. Voici donc quelques conseils pour parvenir à faire de deux familles une seule et belle fratrie. 

Tenter de trouver une entente pour tous

C’est certainement ce qu’il y a de plus difficile pour les familles recomposées : les enfants viennent de milieux différents et peuvent avoir reçu des éducations opposées. Ils n’ont donc pas les mêmes valeurs, ni les mêmes habitudes, ce qui peut devenir très compliqué pour une famille qui doit vivre sous le même toit. Il faut dire que même une famille traditionnelle peut avoir de nombreuses difficultés à trouver un équilibre, ce qui est d’autant plus dur pour une famille recomposée qui naît elle-même d’échecs : ceux des précédentes unions qui n’ont pas fonctionné.

Pour commencer une nouvelle vie, et donc former une famille recomposée, il faut déjà pouvoir laisser le temps à chacun de comprendre et d’accepter cette nouvelle situation. Il ne s’agit donc pas de brusquer les enfants et de leur imposer cette vie dans une nouvelle maison avec de nouvelles personnes. Il faut d’abord que chacun puisse s’apprivoiser et faire connaissance dans des lieux neutres. Privilégiez donc les sorties au parc, au cinéma ou au restaurant pour que ce nouveau mode de vie apparaisse plus comme un loisir que comme une fatalité.

De nouveaux rôles

Une fois la famille installée, il est important de définir le rôle de chacun et de veiller à ce que les règles soient respectées par tous, sans exception. Il faut donc que les deux conjoints fixent ensemble le rôle de beau-parent qu’ils pensent être le mieux. Les beaux-parents doivent avoir de l’autorité, mais également réaliser qu’ils ne sont pas les parents de ces enfants. Il vaut donc mieux que le couple en discute au préalable afin d’éviter les malentendus par la suite.

Les enfants aussi vont avoir de nouveaux rôles dans la maison et vont devoir apprendre à se plier à l’autorité d’une autre personne, qui n’est ni leur père ni leur mère. Là aussi, il vaut mieux avoir une conversation en famille avant de faire quoi que ce soit pour que tout soit bien clair pour chacun.

Si les deux conjoints ont chacun des enfants, ils vont donc tous devoir apprendre à vivre ensemble et à se respecter. Il ne faut pas qu’il y ait de différence entre les enfants et qu’ils soient tous traités de la même façon pour éviter les jalousies et les conflits.

Il faut également que les parents comprennent que même s’ils mettent toutes les chances de leur côté, il y aura forcément des disputes et de la jalousie. En effet, si l’enfant d’un des conjoints n’est présent qu’une semaine sur deux, ou seulement les week-ends car il vit chez son autre parent, il pourra mal vivre le fait que leur père ou leur mère passe tout son temps avec d’autres enfants. Il est donc important d’installer un climat de confiance dans lequel tous les enfants ont droit à la parole et à l’écoute, puisque la situation peut être très difficile à gérer pour eux.

Consacrer du temps à ses enfants

Même si vous vous définissez comme une famille, cela ne signifie pas pour autant que vous devez toujours tout faire ensemble. Les enfants ont en effet besoin de leurs parents et que ces derniers puissent leur consacrer du temps à eux et rien qu’à eux. Les sorties familiales ont bien entendu leur importance, celles en couple aussi, mais il ne faut pas oublier le bien-être des enfants qui tient aussi à quelques moments en tête-à-tête avec leurs parents. Il faut donc en avoir conscience et être capable de les faire passer avant toute chose. Cela est d’ailleurs d’autant plus important s’il s’agit de l’enfant qui ne vit pas toujours dans la même maison que la famille et qui a donc encore plus besoin de son parent absent.

Apprendre à vivre avec les enfants de l’autre

C’est une situation qui peut être extrêmement complexe et qui peut virer au drame. Vivre avec les enfants de son conjoint peut être une tâche très compliquée, puisqu’ils représentent les témoins d’une précédente union de ce dernier, et donc une trace indélébile de sa vie passée, ce qui est difficile à digérer pour certaines personnes. Si en plus de cela ils n’ont pas du tout été élevés de la même façon que vos propres enfants, il n’y a qu’un pas avant de les détester vraiment. Il faut donc pouvoir prendre du recul et être capable de se créer une véritable place. L’enfant peut avoir du mal à s’adapter à cette nouvelle situation, c’est donc au beau-parent de tenter de s’affirmer et de l’aider à faire cette transition. Il ne faut pas prendre personnellement les éventuelles attaques qu’il pourrait avoir à votre égard et tenter de devenir un véritable allié pour lui.

Si le couple souhaite sauter le pas et concrétiser cette famille avec un nouvel enfant, il se peut que cela devienne également une source de conflit entre les enfants et les parents. Un sentiment d’injustice pourra en effet s’installer avec de la jalousie à l’égard de ce nouvel enfant qui aura non seulement la chance d’avoir ses deux parents ensemble, mais aussi celle de toujours vivre dans la même maison avec une famille aimante. Il est donc très important à ce moment-là de bien préparer les enfants à cette nouvelle arrivée, mais aussi de leur faire comprendre que cela ne changera absolument pas le fait qu’ils seront toujours aimés par leurs parents, quoi qu’il arrive.

 

Sources : Le Journal des Femmes, Parents, Dossier Familial

Articles liés :

Frères et sœurs : comment gérer les disputes au sein d’une fratrie ?

Caprices : comment les gérer ?

L’enfant du milieu : la mauvaise place ?