La Gendarmerie nationale alerte sur le « jeu du piment », le nouveau défi des cours de récréation

Crédits : iStock

Les adolescents ne manquent vraiment pas d’imagination lorsqu’il est question de trouver de nouveaux jeux dangereux et stupides. Voici donc le nouveau en date : le jeu du piment. Ce jeu qui consiste à écraser du piment sur le visage de ses camarades est déjà à l’origine de trois brûlures dans les cours de récréation.

Le nouveau jeu au collège

Même s’il ne s’agit là que de prévention, il est tout de même important de le prendre très au sérieux. Après le jeu du foulard, le blue whale challenge et le train-surfing, voici le nouveau jeu qui semble faire fureur dans les cours de récréation des collèges français : le jeu du piment. Le but est simple : écraser sur le visage (les joues, la bouche ou même les yeux) de ses camarades du piment. Certains adolescents se les appliquent d’ailleurs directement sur leur propre visage. Bien évidemment, ce jeu n’est pas sans risque, car les piments provoquent des brûlures qui peuvent être plus ou moins graves selon la région du visage où il est appliqué.

La semaine dernière, le jeu du piment faisait d’ailleurs ses premiers dégâts, puisque trois adolescents en classe de troisième dans le collège Le Noyer-Marchand de Romilly-sur-Seine (Aube) ont dû être pris en charge par le Samu après avoir été brûlés par des piments. Fort heureusement, ces brûlures étaient légères et les trois élèves ont pu retourner en cours l’après-midi même. Seulement, lorsque le piment entre en contact avec certaines parties du corps, il peut alors provoquer des brûlures bien plus graves et endommager la cornée s’il est appliqué sur les yeux.

La Gendarmerie nationale lance l’alerte

C’est donc la raison pour laquelle la Gendarmerie nationale a lancé un message de prévention sur son compte Facebook dimanche 19 novembre. Même si aucun autre cas de blessure lié à ce jeu n’a pour le moment été relayé, les autorités ont tout de même souhaité alerter les parents, mais aussi les établissements sur les potentiels risques.

Les parents doivent en effet être très vigilants quant à ses jeux et apprendre à déceler des traces qui prouvent des comportements à risque chez les enfants. En ce qui concerne le jeu du piment, des marques de brûlure peuvent apparaître sur la peau. Pour les jeux de non-oxygénation, des traces rouges apparaissent autour du cou ou encore dans les yeux, et des maux de tête peuvent se manifester. Il faut donc miser sur la communication avec ses enfants afin de les informer des dangers de ces jeux, mais aussi être très attentifs à leurs comportements.

Sources : BFM TV, Europe 1, MagicMaman