Grossesse et antibiotiques ne font pas bon ménage

Crédits : Pixabay - Miroslavik

Une récente étude de l’Institut de Recherches des enfants de Murdoch affirme que les femmes enceintes ne doivent pas, ou alors très peu, avoir recours aux antibiotiques. En effet, ces médicaments entraîneraient des risques d’infection durant la grossesse, et donc d’hospitalisation pour les nourrissons à naître.

Les antibiotiques, ce n’est pas automatique !

Dans certains cas, les antibiotiques sont absolument nécessaires pour traiter les infections bactériennes. Seulement, de nombreuses personnes ont tendance à en surconsommer, ce qui entraîne une véritable résistance à ces médicaments, et donc leur inefficacité. Mais ce n’est pas tout, puisqu’une récente étude australienne a également conclu que les antibiotiques pouvaient être dangereux s’ils sont pris par des femmes enceintes. Selon le Professeur David Burgner, qui est à l’origine de cette étude, la prise d’antibiotiques durant la grossesse aurait une incidence sur la flore intestinale du bébé et nuirait à son système immunitaire. Ces effets se manifesteraient dès l’enfance, car parmi les bébés étudiés, 28 % ont dû être hospitalisés avant l’âge de 14 ans.

Dans antibiotiques pourtant parfois nécessaires

C’est là tout le paradoxe : dans certains cas, les antibiotiques sont absolument nécessaires, même en cas de grossesse. En effet, il est primordial de rapidement soigner une infection chez la femme enceinte, puisque là aussi, les risques sont grands, que ce soit pour la mère comme pour le bébé.

Avant toute chose, il est important de rappeler que l’automédication est à proscrire. Il est donc fortement conseillé de se tourner directement vers son médecin généraliste qui saura quoi faire et quoi prescrire en cas d’infection afin de la soigner rapidement sans pour autant compromettre la grossesse. Il faudra ainsi suivre à la lettre les indications pour prendre ces antibiotiques de la bonne façon afin d’éviter tout risque.

Il est également possible de limiter les risques d’attraper une nouvelle infection en adoptant quelques gestes simples et naturels qui stimuleront les défenses immunitaires : manger des fruits et légumes, une pratique douce et adaptée d’une activité physique ou encore se laver les mains régulièrement.

Sources : Top Santé, Neuf Mois

Articles liés :

Grossesse : les Françaises consommeraient trop de médicaments

Grossesse : l’exposition au bruit peut être néfaste pour le fœtus

Insomnie : 64 % des femmes en souffriraient durant la grossesse