in

La phase de désespérance : un moment clé de l’accouchement

Crédits : iStock

Durant l’accouchement, toutes les femmes ou presque sont passées par ce moment si particulier : la phase de désespérance. Il s’agit d’un passage clé de l’accouchement, durant lequel la femme commence à perdre réellement espoir et ne se sent pas assez forte pour parvenir à mettre au monde cet enfant. 

Qu’est-ce que la phase de désespérance ?

À quelques minutes de l’arrivée de bébé, un phénomène tout à fait naturel se produit, que l’on appelle la phase de désespérance. Il s’agit en fait d’une grosse décharge d’hormones, et notamment d’adrénaline qui appartient au groupe des catécholamines. Ce phénomène va permettre de déclencher les dernières contractions, les plus fortes et les plus efficaces.

La phase de désespérance se manifeste de manière parfois impressionnante, puisque la femme a alors l’impression qu’elle ne va jamais parvenir à mettre au monde son enfant. Elle aura alors l’air apeurée et les personnes qui l’entourent pourront alors penser qu’elle est en train de perdre pied et de paniquer. Cela peut également se traduire par un comportement agressif envers les personnes qui sont autour. En vérité, même si la situation semble alors totalement hors de contrôle, ce genre de comportement signifie que l’accouchement est proche, et que ce n’est plus qu’une question de minutes.

Toutes les femmes ne ressentent pas ce moment de la même intensité. En effet, sous péridurale, il semblerait que la phase de désespérance se fasse bien moins ressentir, puisque la douleur est bien moins présente, ce qui permet de ne pas trop perdre pied.

Comment réagir ?

Pour les personnes qui entourent la jeune femme, ce moment peut sembler très impressionnant et il est tout à fait normal de vouloir s’investir pour tenter de faire diminuer la douleur. Cependant, il n’y a pas vraiment de réaction adéquate lors de l’apparition de cette phase, puisque la femme est alors complètement dans sa bulle. Une intervention pourrait même être mal reçue, il faut donc rester auprès d’elle, pour lui prouver qu’elle n’est pas seule, mais la laisser faire. Lorsque le bébé sera né, la phase de désespérance sera passée.

Sources : Parole de mamans, La Boîte Rose

Articles liés :

Qu’est-ce que le crowd-birthing, cette nouvelle tendance qui consiste à accoucher en public ?

5 méthodes naturelles pour mieux supporter la douleur des contractions

7 raisons qui vont vous convaincre d’accoucher avec la péridurale !