L’adolescence commencerait à 10 ans pour finir à 24 ans…

Crédits : iStock

L’adolescence est cette période que tous les parents ou presque redoutent, mais qui est pourtant inévitable. Jusqu’à présent, il était possible de se consoler en se disant simplement que dans quelques années, ce cauchemar serait derrière nous. Seulement voilà, une récente étude nous apprend que l’adolescence commence aujourd’hui bien plus tôt, pour finir bien plus tard….

Passage obligé

Même si certains vivent bien mieux que d’autres le passage à l’adolescence, ce moment reste tout de même une période clé de la construction d’une personne. En effet, il s’agit de la transition entre l’enfance et l’âge adulte. Autant dire que les bouleversements sont nombreux et qu’il y a de quoi être chamboulé. Tous ces changements peuvent aussi être difficiles à accepter et entraînent ainsi des conflits (généralement avec les parents) qui peuvent être violents tant l’incompréhension peut parfois régner. Les parents aussi peuvent avoir du mal à voir leur enfant grandir si vite et vouloir déjà devenir un adulte. Il est donc difficile de passer à côté de l’adolescence et de la « crise d’adolescence ». Et selon une récente étude, ce passage si complexe serait en fait bien plus long que ce que l’on pensait…

Des raisons biologiques et sociétales

Selon les spécialistes, l’adolescence commencerait à l’âge de 10 ans, et ne se terminerait qu’à 24 ans. Une période très longue donc, mais qui s’explique par des causes notamment biologiques. En effet, les filles ont aujourd’hui de plus en plus tôt leurs règles, et les garçons débutent également plus tôt leurs poussées de croissance. Ainsi, en l’espace de deux siècles, ces premiers signes de l’adolescence ont avancé de trois ans. Seulement, ce sont ces changements, très importants dans une vie, qui marquent le début de l’adolescence.

Et si l’adolescence se termine si tard, ce serait pour des raisons sociétales. Prenons notamment les études, qui sont aujourd’hui bien plus longues qu’autrefois, mais qui sont également accessibles à tous. Puisque les jeunes se lancent aujourd’hui en grande majorité dans de longues études, ils trouvent par conséquent du travail bien plus tard, et envisagent donc de quitter le cocon familial seulement lorsque leur mode de vie est plus ou moins stable. Par conséquent, les jeunes adultes se marient plus tard et fondent également une famille après tout cela.

Bien entendu, il ne s’agit pas là d’une règle universelle, puisque chacun grandit et évolue à sa manière. Ne soyez donc pas étonné si votre enfant est encore un grand adolescent une fois la vingtaine passée…

Sources : MadmoiZelle, Cosmopolitan, Maman Vogue

Articles liés :

Adolescence : faut-il autoriser le/la petit(e) ami(e) à dormir à la maison ?

Faut-il éduquer les filles et les garçons de la même manière ?

Facebook : faut-il en interdire l’accès aux moins de 16 ans ?