L’uniforme à l’école : bonne ou mauvaise idée ?

Crédits : iStock

L’école est un des premiers lieux de socialisation des enfants, mais c’est aussi à ce moment-là qu’ils peuvent être confrontés aux différences et aux inégalités. C’est la raison pour laquelle certaines écoles font le choix de l’uniforme pour tous. Seulement, cette décision n’est pas du goût de tout le monde, car cela restreint également les libertés de chacun.

Un peu d’histoire

En France, l’uniforme n’a jamais été obligatoire dans toutes les écoles. Il y a encore une cinquantaine d’années, les enfants portaient pratiquement tous des blouses, car ils utilisaient des plumes et des encriers qui risquaient de tacher leurs vêtements. Le prix du textile à l’époque était en effet bien plus élevé qu’aujourd’hui, ce qui explique que les parents préféraient prendre des précautions en achetant à leurs enfants ce type de vêtements. C’est en fait grâce à l’invention du stylo Bic que les blouses ont disparu des salles de classe au profit d’habits propres à chacun.

Depuis quelques années, la question de l’uniforme revient souvent dans les débats politiques, notamment lors de la campagne pour la présidentielle de 2017 où François Fillon et Marine Le Pen en avaient fait une promesse de campagne. L’adhésion à l’idée d’une obligation de l’uniforme dans toutes les écoles concerne cependant des partisans de tous les partis politiques, même s’il est vrai que le côté droit de l’échiquier politique réunit le plus d’adhérents à cette idée.

L’uniforme pour supprimer les inégalités

Pour François Fillon et Marine Lepen, qui ont proposé ce projet au moment des présidentielles, l’uniforme permettrait de « réaffirmer le sens de l’effort et le respect de l’autorité ». D’autres proposaient également une obligation de l’uniforme dans les écoles françaises afin d’éviter la présence de signes ostentatoires dans les classes. La question de la laïcité serait donc en lien avec celle de l’uniforme. Enfin, c’est surtout pour permettre plus d’égalité entre les élèves que les politiques posent régulièrement la question de l’uniforme à l’école. Selon eux, le fait que tous les élèves portent un habit commun à l’établissement scolaire permettrait de ne pas mettre en évidence les inégalités entre chacun, notamment vestimentaires. Il ne sera plus question de marques de vêtements puisque tout le monde aura les mêmes.

Selon les défenseurs de l’uniforme, il serait également un moyen de créer un sentiment d’appartenance à son établissement scolaire. Puisque chaque école aurait son propre uniforme, cela pourrait permettre de créer une réelle communauté autour de l’établissement en question.

Gommer l’identité de chacun

Même si l’uniforme peut présenter certains avantages, bon nombre de personnes y sont fermement opposées, mettant en avant le fait que cela serait le moyen de supprimer l’identité de chacun des élèves. Le style vestimentaire est une façon de s’exprimer, mais aussi de montrer qui nous sommes. Seulement, l’idée de l’uniforme laisse entendre que tous les élèves doivent avoir une pensée unique et qu’ils ne peuvent donc plus s’exprimer à leur guise. La question de la liberté est donc clairement mise en avant.

En voulant gommer les différences, l’uniforme prône donc l’universalité : tout le monde doit être pareil. Seulement, la question de la tolérance se pose ici, puisqu’en voulant effacer les différences, impossible alors d’apprendre aux enfants la notion de respect et d’acceptation de l’autre. Pourquoi ne pas plutôt commencer par ce genre d’enseignement ?

Sources : Marie-Claire, Libération, Huffington Post

Articles liés :

Scolarité : 7 bonnes raisons de choisir l’internat

Phobie scolaire : quand l’école devient un enfer

11 conseils pour être efficace au moment des devoirs