Messenger Kids, l’application de chat pour enfants inquiète les experts

Crédits : iStock

Nous vous parlions il y a quelques semaines de la création d’une application Messenger, similaire à celle déjà existante, mais seulement à destination des enfants. Une idée qui peut sembler saugrenue et qui inquiète les experts de l’enfance.

Un danger pour les enfants

Messenger Kids est une application uniquement destinée aux enfants entre 6 et 13 ans. Il s’agit d’une application de chat, grâce à laquelle les enfants peuvent se créer un compte Messenger relié à ceux de leurs parents. Ces derniers décident eux-mêmes si telle ou telle personne est autorisée à discuter avec l’enfant. Même si aujourd’hui, les enfants de moins de 13 ans ne sont pas autorisés à se créer un compte Facebook, ils peuvent donc tout de même profiter de cette opportunité pour discuter avec leur famille et leurs amis. Néanmoins, quelques semaines seulement après la sortie de l’application, les experts exposent déjà leurs premières inquiétudes. Même si Mark Zuckerberg a affirmé que cette application ne proposerait aucun contenu publicitaire, et ne collecterait pas les informations personnelles, certains restent pourtant sur la réserve. C’est notamment le cas du Secrétaire d’État britannique à la Santé, Jeremy Hunt, qui avait publié un tweet particulièrement virulent :

« Cela ne va pas du tout dans la bonne direction. Facebook m’avait promis de trouver des idées pour EMPÊCHER l’usage de leurs produits par les jeunes enfants, mais voilà qu’ils les visent désormais activement. »

En effet, nombreuses sont les personnes qui s’inquiètent au sujet du détournement des informations personnelles, en particulier lorsque cela concerne les enfants.

Un frein au bon développement de l’enfant

Au-delà des personnalités politiques, ce sont aussi les professionnels de santé qui s’indignent face à la nouvelle application. Ainsi, psychologues, pédiatres, médecins et associations de protection de l’enfance se sont réunis dans une lettre ouverte publiée par l’association “Commercial Free Childhood” (“pour une enfance non commerciale”) pour demander au PDG de Facebook de supprimer cette application qu’ils jugent dangereuse pour les enfants : « Nous vous recommandons vivement de retirer l’application Messenger Kids. La puissance et l’efficacité de Facebook feront certainement de cette application le réseau social le plus populaire auprès des enfants à l’âge de l’école élémentaire. Mais des recherches de plus en plus nombreuses démontrent que l’usage excessif des appareils électroniques et des réseaux sociaux est préjudiciable aux enfants et aux adolescents. Il est donc très probable que cette application nuira au développement des enfants ».

Les experts mettent également en avant le jeune âge de ces utilisateurs, qui ne sont absolument pas responsables face à une application de partage comme celle-ci : « Les jeunes enfants ne sont pas prêts à posséder des comptes de réseaux sociaux. Ils sont trop jeunes pour comprendre la complexité des relations en ligne, qui suscitent déjà des incompréhensions et des conflits auprès des adultes. Ils ne peuvent pas non plus savoir ce qu’il est approprié de partager, ou pas, ni comprendre la notion de vie privée ».

Quoi qu’il en soit, l’utilisation de cette application doit impérativement être supervisée par les parents, qui sont finalement les seuls à décider d’autoriser ou non l’usage de l’application. Pour le moment, aucun lancement de Messenger Kids n’est prévu en France.

Sources : Parents, Au Féminin, La Parisienne

Articles liés :

Enfants youtubeurs : quelles sont les limites ?

Exposer ou non le visage de ses enfants sur les réseaux sociaux

Facebook : faut-il en interdire l’accès aux moins de 16 ans ?