Motricité libre : quel intérêt pour l’enfant ?

Crédits : iStock

La motricité libre a de plus en plus de succès auprès des parents, mais également dans les crèches où elle est très pratiquée. Cela consiste à laisser l’enfant évoluer et découvrir son environnement par lui-même. Les bébés doivent donc pouvoir être libres de leurs mouvements, mais également libres d’explorer ce qui les entoure avec le moins d’interventions possible des parents. Quel est l’intérêt de cette technique pour l’enfant ?

Comment la pratiquer ?

Le terme de motricité libre est employé pour la première fois dans les années 60 par Emmi Pikler. Selon elle, les bébés sont capables d’évoluer seuls dans l’environnement qui les entoure sans intervention d’un adulte. Dans la pratique, la motricité libre consiste simplement à laisser le bébé découvrir les objets, les jouets ou encore l’espace autour de lui. Cette méthode lui permettra de constater quelles sont ses limites et s’il peut ou non les dépasser. La motricité libre permet également à l’enfant de progresser à son rythme sans être forcé de suivre un programme établi par les parents. Si vous souhaitez pratiquer la motricité libre, vous ne devez donc pas imposer à votre enfant de se tenir assis à tel âge ou de marcher lorsque vous l’avez décidé. Vous devez respecter son rythme et pas le vôtre. Cependant, et afin que la motricité libre se déroule en toute sécurité, il est tout de même essentiel d’instaurer quelques règles afin d’éviter les dangers. Selon plusieurs spécialistes, la motricité libre permettrait à l’enfant de gagner en confiance en soi, mais aurait aussi des répercussions positives à l’âge adulte.

Crédits : Pxhere

Quel est le rôle des parents ?

Les parents peuvent tout de même jouer un rôle dans la motricité libre. En effet, il est conseillé de stimuler les enfants pour les faire progresser tout en respectant leur rythme et leurs limites. L’enfant doit pouvoir se sentir actif dans cette démarche même avec l’aide de ses parents. Et cet apprentissage de la motricité peut aussi se faire dans la vie de tous les jours en sollicitant les enfants à participer à s’habiller par exemple ou pendant le bain.

Source

Articles liés :

Premiers pas : comment accompagner son bébé dans l’apprentissage de la marche ?

Comment apprendre à son enfant à parler plusieurs langues ?