Sexe : 5 allergies qui peuvent gâcher la vie

Crédits : iStock

Nous vous parlions récemment des pensées parfois surprenantes qu’il est possible d’avoir durant un bon moment sous la couette. Malheureusement, tout le monde n’a pas cette chance, puisque pour cela, encore faudrait-il pouvoir passer un bon moment à deux sous la couette… En effet, pour certains, le sexe est devenu une véritable bête noire, et cela à cause des allergies qu’il peut entraîner. Voici donc 5 allergies liées au sexe que personne n’aimerait avoir !

1) L’allergie au latex

Il s’agit certainement de l’allergie la plus connue qui est liée à l’acte sexuel : l’allergie au latex. Si vous n’avez toujours pas fait le rapprochement, cette allergie peut être très contraignante lorsqu’il est question de porter un préservatif, puisque ces derniers sont dans la majorité des cas faits de latex. On peut également en retrouver dans certains sex-toys.

Cette allergie peut aussi bien concerner les hommes que les femmes, et est tout aussi pénible dans les deux cas. Elle peut ainsi entraîner chez les personnes qui en souffrent de véritables crises d’urticaire, des démangeaisons, des irritations, des brûlures et même dans de rares cas une impression d’asphyxie.

Cependant, il ne faut pas pour autant arrêter d’utiliser des préservatifs qui, rappelons-le, sont encore le seul moyen sûr de prévenir la transmission de maladies ou d’infections sexuellement transmissibles, mais aussi de grossesse non désirée. Pour continuer à se protéger durant les rapports sans pour autant s’infliger une véritable torture, il faut donc se rabattre sur des préservatifs qui ne contiennent pas de latex, à base de polyuréthane ou de néoprène. Attention cependant aux préservatifs hypoallergéniques qui peuvent tout de même contenir quelques traces de latex.

2) L’allergie au sperme

Nous vous avions déjà parlé de l’allergie au sperme, notamment lorsque les couples concernés souhaitent avoir un enfant. Il s’agit en effet d’une situation très complexe pour les personnes qui en souffrent (les femmes donc). Ce phénomène, qui reste très rare, est en fait une intolérance au liquide séminal qui peut contenir plusieurs protéines allergisantes.

Les symptômes sont relativement les mêmes que pour d’autres allergies plus « traditionnelles » : démangeaisons, brûlures localisées (vaginales), irritations douloureuses, douleurs abdominales, gonflement de la zone génitale, gêne respiratoire ou encore un choc anaphylactique (cas extrêmement rare qui peut entraîner de véritables risques vitaux).

En utilisant un préservatif, il est donc parfaitement possible d’avoir des rapports sans pour autant être confronté par la suite à ces symptômes très contraignants. Cependant, si un couple souhaite avoir un enfant, il devra se tourner vers une aide médicale pour y parvenir. Il est également important de rappeler que si une femme est allergique au sperme, il ne s’agit pas pour autant d’une généralité. En effet, elle sera allergique au sperme d’un homme, mais pas de tous.

3) L’allergie au baiser

Lorsqu’on parle d’allergie au baiser, il s’agit principalement d’une allergie par procuration. En effet, si une personne est allergique à un aliment, elle peut alors très bien souffrir des symptômes liés à ce dernier à cause d’un simple baiser de la part d’une personne qui a mangé l’aliment en question. Ainsi, même si le baiser n’est pas un acte sexuel en soi, il peut tout de même être important d’avoir connaissance de ce risque si vous faites plusieurs allergies.

Ici donc, aucune solution miracle pour ne pas souffrir des symptômes liés à l’allergie, simplement de prévenir la personne en question afin qu’elle ne mange pas l’aliment qui en est la cause, ou alors qu’elle se lave bien la bouche avant de vous embrasser.

4) L’allergie à la candidine

On parle de candida albican pour désigner le champignon présent naturellement sur la peau, et notamment sur les parties intimes. La candidine est quant à elle une protéine constituante. Ainsi, lorsque les femmes souffrent de mycoses vaginales, c’est tout simplement parce que ce fameux champignon se manifeste trop abondamment. Seulement, pour les femmes allergiques à la candidine, la souffrance est encore pire, puisqu’un simple contact avec une dose minime peut alors provoquer les mêmes symptômes qu’une mycose, voire même pire, comme notamment des éruptions cutanées ou des troubles digestifs.

Même s’il peut être difficile de trouver le diagnostic, une fois que c’est chose faite, il faudra alors subir une désensibilisation ou alors un traitement à base d’ovules pour se débarrasser de cette allergie.

5) L’allergie au sexe

Bien évidemment, nous vous gardions le meilleur pour la fin, avec tout simplement l’allergie au sexe. Rassurez-vous, cette allergie, qui ne concerne que les hommes, toucherait seulement 50 d’entre eux sur l’ensemble du globe. Également appelée syndrome de la maladie post-organique (SMPO), cette allergie se manifeste notamment par des symptômes semblables à ceux de la grippe après chaque éjaculation : montée de fièvre, yeux qui grattent, nez qui coule, courbature, fatigue, etc., qui peuvent d’ailleurs durer jusqu’à une semaine.

Malheureusement ici, aucune solution n’a été trouvée pour permettre aux hommes qui en souffrent de continuer de faire l’amour sans tous ces désagréments, si ce n’est de ne plus du tout éjaculer…

Sources : Allo Docteurs, Terra Femina, Biba

Articles liés :

Thérapie sexuelle : dans quels cas consulter un sexologue ?

Comment retrouver votre libido lorsque vous êtes enceinte ?

Remèdes naturels pour raviver le désir au sein d’un couple