Sommeil de bébé : ces 5 choses qui peuvent le perturber

Crédits : Pixabay - joffi

Pour certains parents, les nuits sont synonymes d’angoisse tant ils savent par avance qu’elles seront agitées. Avoir un bébé, c’est en effet faire de nombreux sacrifices, et parmi eux : le sommeil. Même si certains petits font leurs nuits très tôt, d’autres ont au contraire le sommeil très perturbé, ce qui se traduit par beaucoup de pleurs. Seulement, il faut savoir qu’il est possible de trouver la source du problème, et donc d’agir en conséquence, afin de retrouver des nuits plus paisibles.

1) Les douleurs dentaires

L’apparition des premières dents est bien souvent un véritable cauchemar pour les parents qui savent que durant plusieurs jours, ils vont devoir regarder leur bébé souffrir en étant parfaitement incapables de le soulager. Seulement, les dents ne les travaillent pas que le jour, mais bien évidemment la nuit aussi ! Le fait d’être allongé peut aussi avoir tendance à accentuer la douleur et donc de ruiner vos nuits.

Il n’y a pas vraiment de solution miracle dans ce genre de cas, si ce n’est la patience. Vous pouvez tout de même placer un coussin sous son matelas afin de surélever sa tête et donc atténuer la douleur. Il est également possible d’avoir recours à l’homéopathie. Le tout reste surtout d’être présent pour lui et de le réconforter au mieux.

2) Les douleurs digestives

Les maux d’estomac ne sont pas rares chez le bébé et peuvent être réellement douloureux. Là encore, il n’y a pas vraiment de solution parfaite pour y remédier, mais il est toujours possible de le soulager un peu. Vous pouvez donc lui masser délicatement le ventre chaque soir avant de le coucher, ou bien l’emmailloter, ce qui peut réellement calmer les maux d’estomac. Si les douleurs persistent, vous devez alors peut-être modifier son alimentation afin qu’il y ait moins de gras, de sucre et de protéines.

3) Une période de régression

Les bébés changent et évoluent au fil du temps, et cela peut se faire ressentir sur le sommeil. C’est lorsque les grands changements psychomoteurs interviennent que le sommeil peut être plus léger, puisque sa structure se modifie. L’enfant est alors en train d’apprendre plusieurs choses, ce qui peut venir perturber son sommeil. Cela peut d’ailleurs intervenir aux alentours de 4 mois, mais aussi durant la célèbre angoisse de séparation.

4) De mauvaises conditions

Même s’il n’a que quelques semaines, un bébé a déjà ses petites habitudes et sait très bien dans quelles conditions il pourra dormir et au contraire quelles sont celles qui vont nuire à son sommeil. Si votre bébé a pour habitude de s’endormir au sein ou au biberon, ou encore avec une petite musique, il aura forcément du mal à retrouver le sommeil s’il se réveille la nuit et qu’il n’a pas tout cela.

5) Aucune routine

Les enfants ont en effet besoin de routines et d’habitudes pour pouvoir trouver le sommeil, puisque c’est quelque chose qui va les rassurer. Il faut donc que vous instauriez une petite routine chaque soir afin qu’il comprenne qu’il est temps de dormir et que cela signifie qu’il devra se réveiller seulement le lendemain.

Sources : MagicMaman, UrbanHello, Enfant

Articles liés :

Bruits blancs : la solution miracle pour endormir bébé ?

Sommeil : 5 gestes simples pour aider bébé à s’endormir

Pleurs de bébé : comment les décoder ?