in ,

Syndrome pieds-mains-bouche : tout savoir sur cette maladie infantile

Crédits : iStock

Si vous êtes parents, vous devez savoir que la maladie pieds-mains-bouche est relativement commune chez les bébés. Cette maladie infectieuse et bénigne se manifeste, comme son nom l’indique, sur trois endroits stratégiques du corps : les pieds, les mains et la bouche, notamment par de petits boutons. Si elle n’est absolument pas dangereuse pour l’enfant, il est tout de même préférable de la traiter rapidement afin d’éviter tout risque de propagation.

Quels sont les symptômes ?

En règle générale, le syndrome pieds-mains-bouche se manifeste chez les enfants de 6 mois à 4 ans. Cependant, cette maladie virale peut également toucher les adultes. Après une période d’incubation de 4 à 6 jours, les premiers symptômes vont se manifester :

  • des boutons rouges sur la paume des mains, la plante des pieds et autour de la bouche. Après plusieurs jours, ils peuvent aussi se manifester sur d’autres parties du corps, comme les fesses par exemple. Ils peuvent devenir très dérangeants, puisque certains provoquent de réelles démangeaisons
  • de la fièvre
  • des maux de tête
  • un mal de gorge qui peut entraîner une toux
  • des vomissements ou une diarrhée

Le syndrome pieds-mains-bouche se transmet notamment par contact, direct ou indirect, avec la salive et les selles de la personne déjà infectée. Une fois que l’enfant est contaminé, le virus peut survivre encore 6 semaines dans son tube digestif.

Quels sont les traitements possibles ?

Puisqu’il s’agit d’une maladie virale, aucun antibiotique ne vous sera prescrit, puisqu’ils sont parfaitement inutiles dans ce genre de cas. Cependant, vous pouvez tout de même donner à votre petit des antalgiques pour calmer la douleur, des antipyrétiques contre la fièvre, et surtout penser à bien l’hydrater régulièrement. Veillez tout de même à ce que votre enfant respecte scrupuleusement les règles d’hygiène de base, comme bien se laver les mains.

Le syndrome pieds-mains-bouche ne signifie pas nécessairement que votre enfant ne devra plus aller à la crèche ou à l’école, puisque l’éviction n’est pas obligatoire pour cette maladie.

Sources : MagicMaman, Naître et Grandir, Santé sur le net

Articles liés :

Jaunisse du nourrisson : les 5 choses à savoir sur cette affection relativement commune

Muguet du nourrisson : tout savoir sur ce champignon qui touche aussi bien les bébés que les jeunes mamans

Maux de bébé : 5 recettes de grand-mère naturelles pour en venir à bout