in

Toxoplasmose et grossesse : des précautions à prendre

Crédits : iStock

Durant la grossesse, de nombreuses femmes réalisent qu’elles ne sont pas immunisées contre la toxoplasmose, une maladie qui peut être extrêmement dangereuse à ce moment-là et entraîner la mort du fœtus. Il est donc important de prendre quelques précautions afin d’éviter de mettre sa santé en danger, mais aussi celle de son bébé.

Qu’est ce que la toxoplasmose ?

La toxoplasmose est une maladie infectieuse due à un parasite, le Toxoplasma gondii, et qui est transmissible par les animaux, notamment les chats. En règle générale, la toxoplasmose n’est absolument pas une maladie grave et passe même souvent inaperçue chez les personnes qui en sont atteintes. Pour les autres, ils ressentent seulement des symptômes qui se rapprochent de la grippe : fièvre, maux de gorge, gonflement des ganglions ou encore douleurs musculaires. Cependant, pour les personnes immunodéprimées, comme celles atteintes du Sida, la toxoplasmose peut s’avérer être plus grave et provoquer plusieurs complications.

Toxoplasmose et grossesse

Dès qu’une femme apprend sa grossesse, elle doit immédiatement faire une prise de sang afin de déterminer si elle est immunisée ou non contre la toxoplasmose. Pour être immunisé, il suffit de l’avoir eu au moins une fois. Puisque c’est une maladie qui passe souvent inaperçue, il est nécessaire de faire une prise de sang pour savoir. C’est d’ailleurs un examen obligatoire de début de grossesse. Si le test est positif, cela signifie que la femme a déjà eu la maladie et qu’elle est donc immunisée. Dans le cas contraire, il est nécessaire de prendre plusieurs précautions.

Et pour cause, avoir la toxoplasmose durant la grossesse peut être très grave et porter violemment atteinte au fœtus. La maladie peut en effet lui être transmise par voie transplacentaire et provoquer une fausse couche, des retards psychomoteurs majeurs, des atteintes neurologiques, des lésions cérébrales ou encore des lésions oculaires.

La toxoplasmose peut se transmettre en ingérant de la viande insuffisamment cuite ou des légumes et des fruits mal lavés eux-mêmes contaminés par le Toxoplasma gondii. Il faut également éviter les contacts avec les chats (les chats domestiques ne présentent que très peu de risque de contamination), mais surtout avec leur litière.

Les femmes enceintes qui ne sont pas immunisées contre la toxoplasmose doivent faire une prise de sang tous les mois durant toute la grossesse afin de s’assurer qu’elles n’ont pas attrapé la maladie entre temps. Si c’est cependant le cas, une amniocentèse sera réalisée afin de vérifier que le parasite n’est pas passé dans le placenta. Si malheureusement la maladie est parvenue à atteindre le bébé, la maman devra prendre un traitement antibiotique afin de limiter au maximum les symptômes de la toxoplasmose.

Des précautions à prendre

Durant la grossesse et pour éviter d’attraper la toxoplasmose, il est important de prendre plusieurs précautions dans la vie de tous les jours :

  • manger la viande bien cuite
  • faire l’impasse sur la charcuterie crue, fumée ou salée
  • ne pas manger d’œufs crus
  • ne consommer que du lait pasteurisé, en particulier pour le lait de chèvre
  • bien laver les fruits et légumes qui seront mangés crus
  • porter des gants lors de manipulations de viandes crues et ne surtout pas porter ses mains au visage ou à la bouche
  • utiliser deux assiettes pour bien séparer la viande crue des aliments cuits.
  • éviter de changer la litière du chat ou alors utiliser des gants
  • éviter le jardinage ou utiliser des gants
  • bien laver les ustensiles de cuisine et le plan de travail après chaque préparation de repas

Sources : Journal des femmes, Parents, MagicMaman

Articles liés :

L’amniocentèse : tout ce qu’il faut savoir

Syndrome d’alcoolisation fœtale : de lourdes répercussions

Les dangers du tabac pendant la grossesse