in

Anorexie : quand les troubles alimentaires virent au drame

Crédits : Pixabay - Anemone123
Anorexie : quand les troubles alimentaires virent au drame
Notez cet article

L’adolescence peut être une période très difficile à passer pour certaines personnes, et notamment pour les jeunes filles, qui se préoccupent plus que jamais de leur apparence physique. En effet, c’est à ce moment-là de leur vie que de nombreux changements opèrent avec la puberté : de nouvelles formes et un nouveau corps à accepter. Seulement, ce n’est pas si simple pour tout le monde et certaines vont jusqu’à développer une peur folle de la moindre graisse qui pourrait venir se nicher sous leur peau. Les risques d’anorexie sont donc bien présents et il est important de traiter cette maladie le plus rapidement possible.

Une obsession alimentaire

L’anorexie est généralement une maladie féminine, puisque 98% des personnes atteintes d’anorexie sont des jeunes filles. Elle se caractérise principalement par des troubles alimentaires, puisque la nourriture est au centre de toutes les obsessions. En effet, une jeune fille anorexique ne pensera plus qu’à son poids, son apparence physique et ce qu’elle mange. L’obsession devient telle que les anorexiques contrôlent le moindre gramme qu’ils risqueraient de prendre à chaque repas. Il existe différentes sortes d’anorexies, mais généralement, une malade d’anorexie contrôlera la valeur calorifique de tous ses aliments, mangera très peu et le plus souvent seule. Cela peut également se traduire par une activité physique poussée, voire même une hyperactivité, poussant ses limites jusqu’à l’épuisement.

L’anorexie, un vrai danger

Rapidement et en l’espace de quelques semaines, les anorexiques peuvent perdre plusieurs kilos. C’est d’ailleurs souvent ce qui alerte tout de suite les parents. Il est aussi important de surveiller les comportements des adolescentes, notamment aux moments des repas, afin de constater quelles attitudes elles adoptent vis-à-vis de la nourriture. Cependant, dans certains cas, il est possible que l’adolescente se nourrisse parfaitement normalement, mais aille en fait se faire vomir après chaque repas. Ceci est un cas de boulimie, un trouble alimentaire tout aussi grave et dangereux pour la santé que l’anorexie.

L’anorexie peut également se déceler à travers des comportements inhabituels : incapacité totale de constater la perte de poids, peur obsessionnelle de grossir, pratique du sport excessive, consommation extrême en eau, arrêt des règles, troubles du sommeil ou encore hyperactivité.

Crédits : Flickr – daniellehelm

Comment en venir à bout ?

L’anorexie est une maladie complexe à soigner, mais pas impossible. Il est tout d’abord essentiel d’en parler avec l’adolescente en question. En effet, une jeune fille qui est incapable de constater une perte de poids extrême, qui ne semble absolument pas en souffrir, et qui semble au contraire ravie de cela peut être anorexique. Dans ce cas-là, il faut rapidement consulter un médecin afin qu’il diagnostique la maladie. Cependant, s’il ne s’agit pas d’anorexie, mais seulement d’inquiétudes trop grandes de la part des parents, ce n’est pas grave : les adolescents ont généralement souvent besoin d’attention et c’est avec ce genre de comportements que les parents prouveront qu’ils sont inquiets. Dans 50% des cas, l’anorexie peut être soignée. Dans les autres cas, cela peut durer encore des années et les personnes malades peuvent finir par se laisser mourir.

Il est donc primordial de prendre très au sérieux cette maladie et de consulter le plus tôt possible, dès l’apparition de premiers symptômes. Il est aussi important pour les parents de déculpabiliser. L’anorexie ne reflète en aucun cas une mauvaise éducation ou un manque d’amour de leur part.

Sources : Notrefamille.com, Psychologies, Top Santé

Articles liés :

Contraception à l’adolescence : comment en parler ?

6 techniques pour contrer l’acné

Premières règles : comment en parler avec sa fille ?