Anorgasmie : tout savoir sur ce trouble qui empêche l’orgasme

Crédits : iStock

L’orgasme féminin alimente depuis des années tous les fantasmes et les plus folles rumeurs. Il faut dire qu’il est encore difficilement explicable et qu’il possède donc une très grande part de mystère, aussi bien pour les hommes que pour les femmes elles-mêmes. Pour ces dernières, atteindre l’orgasme revient surtout à connaître parfaitement son corps, mais aussi les sensations qui peuvent les stimuler. Pour certaines, ce travail peut prendre des années avant d’atteindre enfin le nirvana, alors que d’autres ne parviennent jamais à connaître l’orgasme. On peut alors parler d’anorgasmie, un trouble relativement fréquent qui peut réellement nuire à l’harmonie sexuelle d’une femme.

Qu’est-ce que l’anorgasmie ?

Si la question de l’orgasme est plus souvent associée à la femme, il est important de rappeler que les hommes aussi peuvent souffrir d’anorgasmie, même si les cas sont bien plus rares. Chez ces messieurs, cela se manifeste tout simplement par une éjaculation, mais sans orgasme.

En ce qui concerne les femmes, qui sont donc plus touchées que les hommes par ce trouble, elles peuvent souffrir de deux types d’anorgasmie :

  • primaire, qui commence dès le début de la vie sexuelle
  • secondaire, qui intervient à un moment de la vie sexuelle, après une période où le plaisir était au rendez-vous.

L’anorgasmie peut également être partielle, c’est-à-dire uniquement vaginale ou clitoridienne, ou bien totale, ce qui signifie qu’aucune stimulation ne permet d’atteindre l’orgasme.

Ne pas confondre avec une perte de désir

L’anorgasmie ne doit pas pour autant être confondue avec une simple perte de désir qui entraîne ainsi une perte globale du plaisir. En effet, ne pas avoir d’orgasme ne signifie pas pour autant ne pas vouloir faire l’amour ou même ne pas éprouver du tout de plaisir. Une vie sexuelle est donc parfaitement possible, mais sans orgasme.

Quelles sont les causes de l’anorgasmie ?

Les premières causes de l’anorgasmie seraient psychologiques, ce qui explique donc que ce trouble n’est absolument pas irréversible. On retrouve ainsi des femmes qui présentent un certain manque de confiance en elles, une éducation stricte, ou encore d’autres qui ont vécu de mauvaises expériences sexuelles, voire des traumatismes.

Dans des cas encore plus rares, l’anorgasmie peut être liée à un problème de santé, comme le diabète ou la sclérose en plaques, ou encore à un souci d’ordre gynécologique, comme une sécheresse vaginale. Quoi qu’il en soit, il est nécessaire d’identifier rapidement la source de ce trouble afin de le traiter rapidement et ainsi retrouver une vie sexuelle normale, surtout si cette situation pèse sur le moral de la personne concernée.

Comment y remédier ?

Pour en finir avec l’anorgasmie, il est nécessaire de savoir pourquoi vous en souffrez. Ce travail peut donc se faire grâce à une thérapie si vous soupçonnez un blocage psychologique. Si au contraire vous pensez que le problème est plutôt physiologique, ne tardez pas trop pour en parler à votre gynécologue ou votre sage-femme. Enfin, il peut toujours être intéressant de se tourner vers un sexologue pour débuter une thérapie de couple afin que chacun se sente concerné par le problème, et surtout pour retrouver une véritable harmonie sexuelle.

Sources : MagicMaman, Au Féminin, Le Figaro

Articles liés :

Clitoris : les 10 choses que vous ne saviez pas sur cet organe féminin

Sodomie : y a-t-il des risques pour la santé ?

Tantrisme : tout savoir sur cette pratique sexuelle

Anorgasmie : tout savoir sur ce trouble qui empêche l’orgasme
noté 3.8 - 4 votes