Éducation : dans quels cas faut-il faire appel à un coach parental ?

Crédits : iStock

Fonder une famille est un rêve pour bon nombre de personnes. Mais la réalité est parfois tout autre. Si les enfants peuvent être une source incroyable de bonheur, leur éducation peut également devenir un vrai défi. Que ce soit à cause de problèmes de comportements, de difficultés à l’école ou simplement de disputes récurrentes au sein de la famille, il est peut-être nécessaire de demander de l’aide afin d’améliorer la situation. Pourquoi donc ne pas se tourner vers un coach parental ?

Qu’est-ce qu’un coach parental ?

Le but principal d’un coach parental est de ramener l’harmonie au sein d’un foyer. Ce dernier sera en effet un soutien au cours d’une période délimitée qui va permettre de débloquer des situations compliquées ou de régler des conflits. Pour ce faire, il est nécessaire de rétablir le dialogue et la communication dans la famille.

Le coach parental a besoin de savoir tout de suite quels sont les réels problèmes. Il est donc nécessaire de se livrer sans tabou afin de lui permettre de faire son travail au mieux. Grâce à différents plans d’action ainsi que beaucoup de communication, il va parvenir petit à petit à rétablir le dialogue de façon bienveillante. Pour cela, il doit pouvoir s’adapter à la personnalité de chacun, car il est préférable que toute la famille y participe. En effet, même si vous pensez que le problème ne concerne qu’une ou deux personnes de votre famille, vous ne devez pas oublier que ce sont en fait tous les membres qui sont impactés.

Comment se déroule un coaching ?

Si le premier rendez-vous est généralement téléphonique afin d’exposer la situation et les problèmes, les suivants se déroulent au cabinet du coach ou directement au domicile de la famille concernée. Les parents peuvent avoir droit à des consultations individuelles, en couple ou en famille, alors que les enfants ne sont jamais vus seuls.

Généralement, dix séances au maximum sont nécessaires avant de se passer vraiment du coach parental. Au cours de celles-ci, il sera souvent question de dialogues et parfois de mises en situation ou même de jeux afin d’inclure les enfants.

Pour beaucoup de parents, faire appel à un coach parental est très difficile et revient à remettre en question leur rôle de figure parentale. Cependant, il est important de rappeler qu’élever des enfants n’est pas quelque chose d’inné et peut être le plus grand défi d’une vie. Il n’y a donc aucune honte à se tourner vers une aide bienveillante pour retrouver un peu de sérénité et surtout pour laisser toutes ces tensions derrière.

Comment choisir un bon coach parental ?

Choisir un coach parental n’est pas une décision qui se prend à la légère. Il est donc nécessaire de se tourner vers une personne réellement qualifiée. Pour cela, vous devez vous renseigner dès le premier rendez-vous sur les compétences de la personne choisie, notamment en psychologie et en puériculture. Vous devez également trouver une personne avec laquelle vous sentez que le contact est facile. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à changer tout de suite. Enfin, vous pouvez lui demander s’il possède un numéro de SIRET afin de vérifier que son activité est bien enregistrée.

Vous devez cependant être prudent et avoir conscience qu’un coach parental n’est en aucun cas un thérapeute et qu’il ne peut donc pas intervenir en cas de pathologie ou de problème psychologique.

Articles liés :

Fratrie : 5 conseils pour encourager la complicité de vos enfants

Journal intime : 7 bonnes raisons d’en offrir un à votre enfant

5 raisons pour lesquelles vous n’êtes pas une mère parfaite

5.0
02