in

Jumeaux : comment faire pour les allaiter ?

Crédits : iStock
Jumeaux : comment faire pour les allaiter ?
Notez cet article

Le choix de l’allaitement ou du biberon doit être mûrement réfléchi, et nombreuses sont les futures mamans qui s’interrogent à ce propos. Alors que certaines ne se sentent pas à la hauteur d’allaiter leur bébé, jugeant cela trop contraignant, d’autres souhaitent plus que tout y parvenir. Seulement, lorsque ce sont des jumeaux qui font leur arrivée, la question devient encore plus complexe qu’elle ne l’est déjà. Mais, pour les mamans qui souhaitent à tout prix allaiter, même avec des jumeaux, c’est tout à fait possible !

1) Dès la naissance, garder le contact physique

Il est important que la future maman prévienne l’équipe médicale de son souhait d’allaiter, et ce, dès le deuxième trimestre de grossesse. En effet, les accouchements de jumeaux peuvent souvent se faire par césarienne. La maman est donc rapidement séparée de ses bébés et peut se sentir faible les premières heures. Il est cependant possible que l’équipe médicale décourage quelque peu la future maman d’allaiter ses jumeaux en mettant en avant l’aspect contraignant de la chose. Mais il ne faut surtout pas se laisser intimider si c’est sa décision. Il est aussi important de commencer l’allaitement le plus tôt possible, dès la naissance des jumeaux, pour que la production de lait augmente.

2) En cas de séparation, continuer avec un tire-lait

Les jumeaux sont souvent des bébés qui naissent prématurément. Ils sont donc rapidement mis en couveuse et ne peuvent pas tout de suite prendre le sein. Pour ne pas arrêter la lactation, il est essentiel de continuer à stimuler les seins, notamment en tirant son lait. La future lactation dépend en grande partie des premières semaines, voire des premiers jours. Ainsi, la première semaine, il est conseillé de tirer son lait environ huit fois par jour. Pour les premières fois, il est possible de demander de l’aide à une sage-femme.

3) Ne pas hésiter à se faire aider

Les premiers jours peuvent être très difficiles et épuisants. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas hésiter à solliciter l’aide de ses proches et du personnel médical. Et, même si l’allaitement est un moment partagé entre une mère et ses enfants, il est aussi important d’inclure le père afin qu’il ne se sente pas trop exclu de cette relation.

Crédits : Pixabay – 3194556

4) Essayer de ne donner que le sein

Pour que l’allaitement soit efficace, et pour que les bébés tètent bien, il est préférable de ne pas leur donner de biberons ou de sucettes. En effet, la succion n’est pas la même qu’au sein, et ils pourraient préférer prendre le biberon qui a un débit plus rapide. De plus, cela pourrait avoir pour effet de trop espacer les tétées, qui seront donc de moins en moins nombreuses, entraînant ainsi une production de lait moins importante.

5) Allaiter simultanément

Certaines mamans préfèrent donner le sein aux deux bébés en même temps, alors que d’autres souhaitent plutôt profiter de chaque moment avec un bébé à la fois. Tout est une question de choix, mais aussi de praticité ici. Allaiter simultanément permet de préserver un peu de forces et d’être moins fatiguée, mais il est possible que cela se ressente sur le côté relationnel. C’est donc ici un choix qui varie selon les personnes.

Crédits : Pixabay

6) Changer de côté régulièrement

Les bébés ne tètent pas tous de la même façon. C’est la raison pour laquelle il est important de leur faire changer de sein régulièrement, afin d’éviter les problèmes d’engorgement. Certaines mamans préfèrent changer une seule fois par jour, mais cela peut rapidement devenir douloureux si l’un des bébés tète beaucoup moins que l’autre.

7) Accepter l’idée de passer beaucoup de temps avec les bébés au sein

Notamment pour améliorer la production de lait, il est important que les bébés tètent régulièrement (environ 8 à 12 fois toutes les 24 heures). Cela peut être difficile à gérer avec deux bébés, mais il faut au moins faire en sorte de ne pas espacer les tétées de plus de 3 heures. Et même si cela peut être contraignant, c’est la meilleure technique pour garantir une bonne production de lait sur le long terme.

8) Tester plusieurs positions

Pour vous sentir le plus à l’aise possible, mais aussi pour que vos bébés soient confortablement installés, vous pouvez tester plusieurs positions afin de trouver celle qui vous convient le mieux. Il y a par exemple la technique de la “Madone” : chaque bébé a la tête tournée d’un côté différent. Il est aussi possible de mettre les deux bébés avec les têtes tournées du même côté. Les techniques sont nombreuses et conviennent plus ou moins bien selon les personnes. Quoi qu’il en soit, il est également possible d’allaiter en étant assise ou couchée.

9) Respecter les besoins de chaque bébé

Tous les bébés sont différents et n’ont pas les mêmes besoins en lait. La maman doit donc, comme pour l’allaitement d’un seul bébé, s’adapter aux rythmes de chacun. Dans tous les cas, il suffit de voir si les couches des bébés sont remplies pour savoir s’ils sont bien nourris.

Crédits: Pixabay – kangheungbo

10) Ne pas tenir compte des remarques

De nombreuses personnes peuvent être hostiles à l’allaitement, d’autant plus s’il s’agit de l’allaitement de jumeaux. Ils peuvent ainsi décourager les mamans en mettant en avant toutes les difficultés qu’elles pourraient rencontrer. Il est important de pouvoir vivre sa propre expérience comme on le souhaite, sans tenir compte des regards extérieurs, puisqu’il y aura toujours quelqu’un qui aura son mot à dire. Les jeunes mamans doivent faire ce qui leur semble bon pour elles-mêmes et surtout pour leurs enfants.

 

Sources : Parents, Maman pour la vie

Articles liés :

6 astuces faciles pour récupérer son poids après une grossesse

6 conseils pour bien préparer un accouchement naturellement

15 bonnes raisons d’adorer la grossesse