in

Faire l’école à la maison, comment ça marche ?

Crédits : iStock
Faire l’école à la maison, comment ça marche ?
Notez cet article

Pour différentes raisons, certains parents choisissent de ne pas scolariser leur(s) enfant(s) dans un système traditionnel et préfèrent sortir du cadre de l’Éducation Nationale. Cela peut arriver en cas de désaccord avec les valeurs de cette institution ou encore parce que l’enfant n’est pas à l’aise dans le système traditionnel, ou même tout simplement par nécessité. Le fait est que l’école à la maison tend à se normaliser et concerne aujourd’hui de nombreux enfants. Alors, si vous souhaitez passer par ce mode d’apprentissage, voici quelques conseils.

L’école à la maison, une utopie ?

Le principe d’école à la maison peut parfois effrayer certains parents qui donnent comme argument principal le manque de sociabilité des enfants qui ne vont pas à l’école. En France, on compte 24 787 enfants qui ne seraient pas scolarisés dans le système traditionnel. Ce chiffre est bien plus élevé aux États-Unis et en Angleterre où ce mode d’éducation et de pédagogie est plus répandu. Malgré des appréhensions et certaines critiques virulentes au sujet de l’école à la maison, il semblerait que les enfants qui ont vécu sans école ne soient pas moins sociables que les autres. Au contraire, ils seraient même plus ouverts et tolérants à la différence.

Crédits : Pxhere

L’école à la maison signifie aussi pas de programme, pas de notes et donc pas de notion d’échec. Ce principe peut sembler quelque peu utopique et trop beau pour être vrai. Pourtant, les enfants non scolarisés semblent bénéficier d’une réelle liberté qui leur donne la possibilité de grandir à leur rythme et comme ils le souhaitent. C’est aussi une façon de grandir auprès des siens et de pouvoir profiter de nombreuses activités en dehors des cours.

Les obligations

L’école à la maison a beau être quelque chose de relativement libre, elle est tout de même encadrée par la loi. En France, les enfants ne sont pas obligés d’aller à l’école à condition qu’ils bénéficient tout de même d’une instruction jusqu’à 16 ans. Il est parfaitement possible de scolariser son enfant, puis finalement de décider de le retirer de ce cycle traditionnel pour le faire étudier à la maison. L’instruction peut très bien être faite par l’un des parents, les deux ou encore par une personne de leur choix.

Crédits : Pixabay — axel578

Si vous souhaitez que votre enfant fasse l’école à la maison, vous devez au préalable le déclarer à la mairie de votre ville ou village et à la direction académique. À la suite de cela, tous les ans, un contrôle pédagogique sera effectué (par le maire pour les petits villages et par une assistante sociale dans les villes) afin de s’assurer de la progression de l’enfant par rapport aux autres de son âge. Ces contrôles se révèlent majoritairement positifs. Si au contraire ils sont négatifs, alors un second contrôle sera effectué. Si celui-ci est également négatif, il est possible que l’enfant soit finalement scolarisé.

Les modalités

Au-delà de ce cadre légal, l’instruction se fait au bon vouloir des parents. Des horaires peuvent être fixés ou pas. Dans certaines familles, il n’y a même pas vraiment de temps de travail à proprement parler, puisque les parents considèrent que l’instruction se fait chaque jour et fait partie intégrante de la vie. Parfois, l’instruction se résume à des sorties dans des lieux culturels, à des journées sportives ou à des activités ludiques. C’est la raison pour laquelle certains parents préparent leurs cours et d’autres non.

En ce qui concerne le programme, il n’y en a pas vraiment. Les parents peuvent très bien s’appuyer sur le programme de l’Éducation Nationale ou alors créer le leur. Il existe aussi de nombreux cours par correspondance qui peuvent être très utiles pour les enfants qui font l’école à la maison.

Crédits : Pxhere

Il faut aussi savoir qu’il est possible à tout moment pour l’enfant d’intégrer le système scolaire traditionnel. Pour une entrée en primaire, il pourra être admis sans aucun test et sera dans une classe qui correspond le plus à ses aptitudes. Cela dit, pour intégrer un collège ou un lycée, il est possible que le futur élève passe quelques tests afin d’évaluer son niveau selon les établissements.

L’école à la maison n’est pas non plus une barrière pour passer les examens traditionnels. Il est possible de s’inscrire en candidat libre pour passer le brevet des collèges ou encore le baccalauréat. Ce n’est pas non plus un frein pour une future inscription à l’université.

Source