in ,

Pieces of a woman : découvrez ce film bouleversant à propos du deuil parental

Crédits : capture d'écran Youtube

Perdre son enfant est très certainement le pire drame qui puisse arrive à des parents et ils peuvent mettre toute une vie pour s’en relever. Au quotidien, il est extrêmement difficile pour eux de partager leur chagrin. Le deuil parental est en effet un sujet très tabou et il est bien souvent mis sous silence. Fort heureusement, certaines œuvres mettent en avant ce thème et c’est notamment le cas du film Pieces of a woman, sorti récemment sur Netflix. Il ne vous laissera probablement pas indifférent. 

Un film intimiste et bouleversant

La naissance d’un enfant est en principe considérée comme un grand bonheur pour de jeunes parents. Malheureusement, et comme le démontre très bien le long-métrage Pieces of a woman, ce moment peut également se transformer en véritable cauchemar. Le film met en scène un jeune couple, Martha (Vanessa Kirby) et Sean (Shia LaBeouf), sur le point d’accueillir leur premier enfant, une petite fille. Ces derniers font le choix d’un accouchement à la maison en étant accompagnés d’une sage-femme. Les premières minutes du film montrent donc une naissance très intimiste et réaliste à travers plusieurs plans-séquences. Seulement, tout ne se passe pas vraiment comme prévu, et après quelques difficultés pour donner naissance à cet enfant, la petite fille ne respire plus. Il s’agit d’une scène tragique préparant à la suite de l’intrigue qui montre tout simplement de quelle façon les deux personnages tentent de gérer ce deuil difficile.

Si le film s’intéresse principalement à la femme, comme l’indique le titre (Pieces of a woman, en français : « morceaux de femme »), il montre également très bien à quel point deux individus ayant vécu le même drame peuvent le vivre complètement différemment. On retrouve ainsi d’un côté Martha qui, pour se relever, fait tout pour passer à autre chose, notamment en effaçant toutes les traces de ce bébé de chez elle. De l’autre côté, Sean semble avoir besoin d’extérioriser sa peine. Forcément, dans ces conditions, la communication devient presque impossible entre ces deux âmes endeuillées.

Des images difficiles à voir pour les personnes qui traversent ce genre d’épreuve

Si ce film peut sembler nécessaire pour briser le tabou autour du deuil parental, il n’en reste pas moins difficile à regarder, particulièrement pour des personnes étant directement concernées par le sujet. Les images ainsi que les propos sont bruts et montrent la réalité d’un tel drame, sans édulcorer quoi que ce soit. Kornél Mundruczó, réalisateur du film, a lui-même perdu un bébé durant la grossesse de sa femme, qui a d’ailleurs participé à l’écriture des dialogues. Le sujet du deuil et de la façon de le vivre au sein d’un couple leur est donc très familier et est par conséquent très bien représenté dans ce film. Il s’agit d’une façon pour eux de soigner leurs maux et ainsi d’aider peut-être d’autres parents dans le même cas.