in

Post-accouchement : tout savoir sur les lochies et saignements

femme culotte toilettes
Crédits : iStock
Post-accouchement : tout savoir sur les lochies et saignements
noté 5 - 1 vote

L’accouchement est déjà une véritable épreuve pour votre corps, mais malheureusement pour lui, ce n’est pas encore terminé ! En effet, viennent ensuite les retours de couche, c’est-à-dire le retour des cycles. Cela se manifeste notamment par des pertes, qui peuvent aussi bien s’apparenter à des saignements qu’à des caillots de sang ou des pertes brunes. Difficile donc de reprendre le cours de sa vie l’air de rien, alors que votre propre corps vous donne la sensation de ne plus vraiment vous suivre…

Les lochies : qu’est-ce que c’est ?

Entre les hormones, le passage de votre bébé et le retour de couche, vous devez bien vous douter que la partie basse de votre corps n’a pas été ménagée. Ainsi, que ce soit parce que vous accouchez par voie basse ou alors par césarienne, vous allez forcément devoir faire face à quelques saignements, qu’on appelle en fait des lochies, notamment parce qu’ils ne contiennent pas que du sang. En effet, on retrouve également dans ces pertes du liquide lymphatique, qui est le résultat de la cicatrisation de la plaie sur la voie utérine suite à la délivrance. En effet, lors de la grossesse, le placenta est accroché à l’utérus, et va donc laisser une trace au moment de sortir.

Combien de temps vont durer ces pertes ?

Les lochies sont donc un phénomène tout ce qu’il y a de plus normal. Ainsi, vous risquez de commencer à saigner dès les premières heures qui suivent votre accouchement. Ces pertes seront d’ailleurs très abondantes les jours qui vont suivre la naissance de votre enfant et se caractériseront par une couleur rouge vif. Au fil du temps et jusqu’à la cicatrisation complète de la paroi utérine, elles seront de moins en moins denses, mais vont également changer de couleur, pour devenir plutôt brunes.

Environ douze jours après l’accouchement, et durant trois à quatre jours, des saignements vont reprendre plutôt abondamment. C’est ce qu’on appelle le « petit retour de couche », qui n’a rien à voir avec le véritable retour de couche. En effet, à ce moment-là, les saignements seront le résultat d’une chute d’hormones.

Finalement, les lochies peuvent durer en moyenne jusqu’à 6 semaines après l’accouchement, mais cela peut varier en fonction des femmes. En effet, les jeunes mamans qui allaitent peuvent en avoir moins longtemps, notamment parce qu’elles vont produire de l’ocytocine en donnant le sein, qui va aussi permettre à l’utérus de se contracter et donc d’évacuer plus rapidement toutes ces pertes.

Quelle solution contre ces pertes ?

Ces pertes sont absolument nécessaires pour permettre à votre corps de se remettre de l’accouchement, car tout ce sang doit être évacué. Il n’y a donc absolument rien à faire, si ce n’est être très patiente. Pensez également à bien vous équiper afin d’éviter de tacher vos sous-vêtements. Pour cela, optez pour une protection intime comme des culottes à filet qui, même si elles ne sont pas vraiment sexy, vous seront d’une grande aide ! En ce qui concerne votre toilette intime, vous n’avez pas vraiment à changer vos habitudes, si ce n’est faire attention à bien vous laver avec du savon au pH neutre. Évitez cependant les baignades en piscine ou à la mer, ou même simplement les bains.

Sources : MagicMaman, Passion Santé

Articles liés :

Sexe : comment se déroule le premier rapport après l’accouchement ?

Post-accouchement : quelle contraception choisir ?

Post-accouchement : les 6 sports parfaits pour retrouver la ligne