Prématurés : ils auraient plus de difficultés à nouer des relations amoureuses plus tard

Crédits : iStock

La prématurité est un phénomène que tous les futurs parents redoutent. En effet, même si aujourd’hui les bébés nés prématurément sont très bien pris en charge grâce au progrès médical, quelques séquelles peuvent tout de même apparaître au fil du temps. Généralement, ces enfants nés trop tôt ont tendance à souffrir de problèmes de santé au cours des premiers mois de vie. Dans de nombreux cas et grâce aux médecins très qualifiés, ces séquelles disparaissent à l’âge adulte. Cependant, il semblerait que les problèmes de santé ne soient pas les seules conséquences de ces naissances si particulières. Une récente étude affirme en effet qu’à l’âge adulte, ces prématurés rencontreraient plus de difficultés dans leur vie amoureuse.

La prématurité : une angoisse pour les parents

Un bébé est considéré comme prématuré lorsqu’il vient au monde avant 37 semaines de grossesse, comme le rappelle l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Comme ces naissances interviennent plus tôt que prévu, l’enfant n’a pas eu le temps de bien se développer. Ses organes ne sont donc pas totalement développés et ont ainsi besoin d’aide pour fonctionner. Si certains peuvent vivre normalement ultérieurement, d’autres peuvent garder des séquelles de ces débuts difficiles. On retrouve notamment des problèmes respiratoires, des troubles cognitifs, des infections ou des problèmes d’apprentissage par la suite.

Mais ce n’est pas tout : comme l’avance le Journal of the American Medical Association. Des chercheurs de la Warwick University affirment en effet qu’à l’âge adulte, les prématurés rencontrent des difficultés dans leur vie amoureuse.

Une vie sentimentale semée d’embûches

Pour arriver à un tel constat, les chercheurs se sont basés sur les résultats de 21 enquêtes faites sur un total de 4 423 798 adultes provenant de 12 pays différents. Parmi eux, 179 724 sont nés prématurément ou avec un petit poids. Les résultats montrent que ceux nés avant 37 semaines de grossesse avaient 28 % moins de chances de nouer une relation amoureuse sérieuse par rapport à ceux nés à terme. Ils seraient également 2,3 fois plus susceptibles de rester vierges toute leur vie par rapport aux autres et même 3,2 fois plus pour ceux nés avant 32 semaines. Enfin, ces prématurés seraient 22 % moins susceptibles de devenir parents un jour.

Comment l’expliquer ?

Les chercheurs ne se contentent pas de donner ses résultats. Ils avancent en effet quelques explications pour justifier ces chiffres qui peuvent être étonnants pour certains. Selon eux, le fait de naître prématurément aurait un réel impact sur la personnalité des enfants concernés. Ces derniers auraient en effet plus de chances d’être timides et introvertis. Ils auraient ainsi plus de difficultés à tisser des liens avec les autres et même à faire de nouvelles rencontres.

Si cette étude peut inquiéter les parents d’enfants nés prématurément, elle doit surtout les sensibiliser à l’importance de la stimulation de ces bébés pas comme les autres. Ces derniers ont en effet besoin d’être régulièrement sollicités afin que le contact avec les autres se fasse plus facilement. De cette façon, ils pourront au fil du temps réussir en société sans difficultés liées à leur naissance.

Sources : MagicMaman, Parents

Articles liés :

Accouchement prématuré : des signes qui ne trompent pas

Bébé prématuré : 5 conseils pour en prendre soin

20 photos qui montrent l’évolution de bébés nés prématurément