in

Prénoms : voici ceux qui permettraient à vos enfants de devenir des petits génies

Crédits : iStock

Vous le savez : le choix du prénom de son enfant est extrêmement important. Il s’agit en effet d’une vraie responsabilité qu’il faut prendre très au sérieux. De nombreuses études se sont d’ailleurs intéressées à ce sujet et ont pu conclure que le choix du prénom peut avoir des conséquences sur la vie future de l’enfant. Si dans certains cas, le prénom peut être un véritable fardeau, aussi bien sans la vie sociale que professionnelle, dans d’autres, il peut devenir un tremplin, comme le montre cette étude publiée par EduBirdie.

Les prénoms de « petits génies »

Les chercheurs à l’origine de ces résultats se sont en réalité intéressés aux prénoms des gagnants d’un prix Nobel, des scientifiques connus, des membres de la MENSA (association regroupant des personnes ayant un quotient intellectuel [QI] élevé) et d’individus connus pour leur intelligence. Ils ont ainsi pu dresser une liste de 921 prénoms qui permet de voir ceux qui sont le plus souvent portés par des personnes considérées comme des génies.

En ce qui concerne les garçons, on retrouve en première position le prénom John, suivi de Robert, William, James et Thomas, puis George, Richard, Charles et James qui sont ex aequo. Enfin, pour clôturer ce classement, toujours à égalité, il y a les prénoms Paul et Michael.

Du côté des filles, il est tout d’abord important de noter que la liste des prénoms était moins longue. Les femmes n’ont effectivement toujours pas la même place que les hommes dans les domaines scientifiques, ce qui explique ces chiffres plus bas. Le prénom Marie figure en première place de ce classement, suivi d’Elizabeth, Ellen, Susan, Ada, Barbara, Irene, Jane et Nadia.

Une étude à prendre avec beaucoup de recul

Si cette étude reste très intéressante et montre à quel point le prénom peut avoir son importance dans la vie future d’un enfant, il est nécessaire de l’analyser avec beaucoup de recul. En effet, tous les enfants qui s’appellent John ou Marie ne deviendront pas de grands scientifiques. Il s’agit uniquement de probabilités, basées sur des listes de personnes relativement courtes.

Il est également important de noter que la plupart des prénoms cités plus haut ne sont pas forcément courants en France, et bien plus populaires au Royaume-Uni par exemple. De plus, comme les chercheurs se sont basés sur des scientifiques et autres prix Nobel qui ont, par définition, un certain âge, leurs prénoms sont généralement moins attribués à des petits aujourd’hui. Il s’agit en effet de prénoms plutôt vieillissants qui n’ont plus vraiment de succès pour la plupart.

Même si les prénoms sont révélateurs dans bien des cas d’une classe sociale, et donc potentiellement d’un futur parcours professionnel, il ne faut pas uniquement se baser sur cette donnée pour savoir si oui ou non un enfant pourra réussir plus tard. Il y a en effet bien d’autres éléments à prendre en compte pour pouvoir affirmer ce genre de chose.