in

Préparation à l’accouchement : découvrez la méthode Bonapace

Crédits : Pixabay - coreyjonesvisuals
Préparation à l’accouchement : découvrez la méthode Bonapace
Notez cet article

Les cours de préparation à l’accouchement sont vivement conseillés par les professionnels médicaux. Aujourd’hui, il existe une multitude de cours de préparation à l’accouchement, tous très différents, qui permettent d’apprendre une variété de méthodes pour vivre au mieux son accouchement. La méthode Bonapace est une préparation à l’accouchement qui inclut aussi bien le père que la mère et qui semble avoir de plus en plus de succès auprès des futurs parents.

Le couple, acteur de le naissance

La méthode Bonapace, venue du Canada, a la particularité de donner au futur papa une réelle place dans l’accouchement. Bien souvent, les pères se sentent très vite dépassés mais aussi inutiles dans ce moment qui est pourtant si important. Mais avec cette méthode, ils peuvent maintenant venir en aide à leur compagne et les aider au mieux à gérer la douleur.

Pour cela, la méthode Bonapace propose aux pères de prodiguer à leur compagne des massages sur des points bien précis, mais aussi des exercices de respiration afin de mieux gérer la douleur, et ce, aussi bien durant la grossesse qu’au moment de l’accouchement. On retrouve donc :

  • De la digipuncture, qui consiste pour le père à placer ses doigts sur des points d’acupuncture traditionnels (mains, pieds et fessiers) et d’exercer plusieurs petites pressions afin de soulager la douleur
  • Des massages pour soulager la région des lombaires
  • Des exercices de respiration afin de permettre à sa compagne d’oublier la douleur et de se concentrer sur autre chose

Les effets au moment de l’accouchement

Durant les cours de préparation, le père y apprend des massages différents selon la situation au moment de l’accouchement. On retrouve ainsi des massages dits “douloureux” qui consistent à masser certains points du corps afin de créer une douleur au moment d’une contraction. De cette façon, le cerveau reçoit l’information qu’il y a deux fois plus de douleur et envoie donc une double dose d’endorphine, qui est l’hormone qui permet de gérer la douleur.

On retrouve aussi des massages non douloureux, qui se font entre deux contractions, et qui permettent de détendre les muscles de la femme, mais aussi de se relaxer pour mieux faire face aux prochaines contractions.

Enfin, l’homme apprend également à aider sa compagne à se concentrer sur des images positives durant l’accouchement afin de détourner l’image de la douleur.

En outre, les futurs parents apprennent durant toute la grossesse à faire connaissance avec leur bébé grâce au toucher notamment. Grâce à cela, le couple serait plus à l’aise avec l’enfant au moment de la naissance.

Crédits : Pxhere

Cette méthode vise principalement à considérer la grossesse et l’accouchement comme un merveilleux moment qui se vit en couple. Les deux conjoints doivent en effet voir cela comme quelque chose de positif et vivre l’accouchement le mieux possible, et surtout à deux. Ainsi, l’homme se sent vraiment acteur de ce moment et la femme peut se reposer sur son conjoint dans les moments de douleur. C’est un véritable travail d’équipe qui n’est pas possible l’un sans l’autre.

Une étude réalisée sur 28 couples a d’ailleurs démontré que les femmes qui avaient appliqué la méthode Bonapace avaient ressenti une douleur réduite de 45% par rapport à celles qui avaient appliqué une technique apprise lors de cours de préparation à l’accouchement traditionnels.

Pratiquer la méthode Bonapace

Comme tous les cours de préparation à l’accouchement, les cours de la méthode Bonapace sont remboursés à 100% par la Sécurité Sociale (pour un maximum de 8 cours). Mais en réalité, il suffit de seulement 4 cours pour maîtriser cette méthode.

De plus en plus de sages-femmes pratiquent cette méthode et l’apprennent aux futurs parents. Il est donc possible d’en trouver une relativement facilement afin que l’accouchement devienne un véritable moment de complicité vécu à deux.

 

Sources : Parents, MagicMaman, Méthode Bonapace

 

Articles liés :

6 conseils pour bien préparer un accouchement naturellement

Comment bien choisir sa maternité ?

Comment faire face au baby-blues ?