Propreté : quelques conseils pour y parvenir

Crédits : iStock

L’apprentissage de la propreté peut être un processus relativement long chez certains enfants et donc devenir un véritable calvaire pour les parents qui peuvent rapidement perdre patience. Seulement, pour faire sa rentrée à l’école maternelle à 3 ans, il est impératif que l’enfant soit propre. Certains enfants ont cependant besoin d’aide pour y parvenir.

Les enfants n’ont pas tous le même rythme pour acquérir la propreté et il est important pour les parents de respecter quelques étapes afin d’y parvenir :

  • Il ne faut surtout pas forcer son enfant à devenir propre. La démarche doit venir de lui et il ne doit pas sentir de pression quant à cette acquisition. Le fait de le forcer pourrait d’ailleurs provoquer l’effet inverse et le bloquer complètement. Généralement, les enfants sollicitent eux-mêmes les parents afin de devenir propres. En effet, ils voient leur entourage aller aux toilettes et veulent donc reproduire le même comportement. Il ne faut pas non plus vouloir aller trop vite. Les enfants mettent en moyenne 3 à 6 mois à devenir propres. Il est donc important de respecter son rythme.
  • L’enfant doit prendre part à ce processus et se sentir réellement acteur de l’acquisition de sa propreté. Il est donc conseillé de choisir avec lui un pot facile d’utilisation, puis d’établir petit à petit une routine et de l’encourager à s’y installer, même si c’est juste pour lire un livre. Il doit se familiariser avec ce nouvel objet. Il faut ensuite petit à petit lui faire comprendre la fonction du pot et ne surtout pas hésiter à se montrer soi-même sur les toilettes afin qu’il comprenne parfaitement comment s’en servir.
  • L’été est généralement une bonne saison pour favoriser la propreté, puisque les parents sont généralement plus disponibles en raison des vacances. C’est aussi une période où les enfants sont peu habillés, et souvent simplement en culotte, ce qui est plus simple pour aller sur le pot.
  • Pour l’encourager à être propre, il faut ensuite commencer petit à petit à retirer la couche la journée. Il comprendra donc ainsi que si il a une petite envie, il doit aller sur le pot pour ne pas se salir. Il se sentira ensuite lui-même plus à l’aise sans sa couche et finira par aimer cette sensation. Il est cependant important que les parents lui rappellent régulièrement qu’il ne porte pas de couche, pour éviter les petits accidents.
  • Au moment des sorties, et si la propreté n’est toujours pas vraiment acquise, il est néanmoins préférable de lui mettre une couche. Mais il est toujours possible de le mettre sur le pot avant le départ.
Crédits : Pxhere

La propreté la nuit

Pour certains enfants, être propre le jour et la nuit intervient en même temps, mais cela reste très rare, puisque généralement, ils sont propres la nuit bien après le jour. Une fois que la propreté durant le jour est établie, il faut donc encore une fois petit à petit responsabiliser son enfant pour qu’il le devienne la nuit aussi. Cela peut prendre plus de temps puisqu’ici, il n’y a pas la pression de l’école. Si les parents constatent que durant la sieste il ne salit plus sa couche, ils peuvent donc commencer à lui retirer à ce moment-là. Il est aussi possible d’opter pour des couches culottes, qu’il mettra lui-même avant de se coucher et qu’il enlèvera au réveil. C’est une façon de le responsabiliser, mais qui est aussi efficace pour qu’il réalise qu’il est moins contraignant de devenir propre.

 

Sources : Naître et Grandir, Parents

 

Articles liés :

Astuces pour les enfants qui font pipi au lit

Comment varier l’alimentation d’un enfant qui veut toujours la même chose ?

Comment apprendre la politesse à son enfant ?

Notez cet article