Sexe : 4 idées reçues complètement fausses

Crédits : iStock

Si le sexe est l’activité favorite d’une grande majorité de couples, elle présente pourtant de nombreuses zones d’ombre. Au fil du temps, de nombreuses croyances ont émergé au sujet du sexe, et existent encore aujourd’hui. En effet, les hommes aussi bien que les femmes ont tendance à croire dur comme fer à certains mythes qui en réalité ont déjà été contredits par la science. Et pour pratiquer le sexe en toute liberté et sécurité, rien ne vaut une bonne information sur le sujet !

1) « Faire l’amour durant les règles empêche une grossesse »

Si vous pensiez que les menstruations sont une barrière à une grossesse, vous avez tout faux ! En théorie, il est en effet possible de tomber enceinte à n’importe quel moment des cycles pour la simple et bonne raison qu’ils ne sont pas des valeurs sûres. Si en principe, ils sont d’une durée de 28 jours en moyenne, il ne s’agit vraiment pas d’une règle qui s’applique pour toutes les femmes.

En principe, une femme est fertile durant sa période d’ovulation, qui intervient quelques jours après les règles. Mais puisque les cycles peuvent varier d’une femme à une autre, mais aussi en fonction des mois, impossible d’être toujours bien certain que vous n’êtes plus fertile. Sans compter que les spermatozoïdes peuvent survivre en moyenne 5 jours dans l’organisme de la femme. Il est donc parfaitement possible d’avoir des rapports durant les règles et que l’ovule soit fécondé quelques jours plus tard.

C’est la raison pour laquelle le préservatif reste le moyen de contraception le plus sûr et qu’il vaut mieux l’utiliser à tous les moments du cycle pour éviter une grossesse non désirée.

2) « Pour son premier rapport, une femme saigne forcément »

Encore une croyance qui existe depuis maintenant des centaines d’années et qui a longtemps permis aux hommes de « vérifier » que leur femme était bien vierge avant de se marier avec. Seulement, encore une fois, toutes les femmes sont différentes et ne réagissent pas de la même façon au moment du premier rapport.

Le mot « hymen » est celui qui revient sans cesse lorsqu’on parle de virginité. Il s’agit en fait d’une membrane qui ferme partiellement l’ouverture du vagin. Ainsi, il est courant de croire qu’au moment d’un premier rapport sexuel, la femme va saigner, l’hymen n’étant pas suffisamment détendu puisqu’il s’agit de la première fois. Seulement, sa forme, sa taille ou encore sa solidité n’est pas la même en fonction des femmes. S’il est vrai que certaines femmes vont saigner pour ce premier rapport, elles seraient tout de même la moitié à n’avoir absolument aucune réaction de ce genre.

De plus, certaines femmes vont sans le vouloir détendre leur hymen au fil des années, notamment avec l’utilisation régulière de tampons au moment des règles.

Enfin, il faut aussi savoir que certaines femmes naissent sans hymen.

Ainsi, il est tout à fait possible qu’une femme ne saigne absolument pas lors de son premier rapport sexuel, mais cela ne signifie pas pour autant qu’elle a déjà eu des relations auparavant !

couple sexe amour libido
Crédits : iStock

3) « La masturbation est dangereuse pour la santé ! »

Si cette croyance est relativement ancienne, elle semble encore en convaincre quelques-uns. Selon eux, la masturbation pourrait rendre aveugle, sourd, impuissant ou même frigide. Une drôle d’idée lorsqu’on sait que les petits plaisirs personnels ont plutôt l’effet inverse. En effet, la masturbation aurait plus d’effets positifs que le contraire :

  • une meilleure confiance en soi
  • l’amélioration de sa libido
  • des meilleurs rapports sexuels puisque vous connaissez vos préférences
  • une amélioration du sommeil
  • Une évacuation du stress

Bref, la masturbation n’a vraiment que des bons points, à condition bien sûr qu’elle soit pratiquée raisonnablement. En effet, elle doit seulement avoir lieu dans l’idée de se faire plaisir, et ne doit pas devenir une compulsion qui ne procure aucun bien-être.

En plus de cela, aucune étude n’a jamais prouvé le fait que la masturbation pouvait être mauvaise pour la santé.

4) « L’orgasme féminin ne peut s’obtenir que grâce à la pénétration »

Malheureusement, cette fausse idée convainc encore de nombreuses personnes, notamment à cause de l’industrie pornographie qui nous montre sans cesse des femmes qui parviennent à jouir uniquement grâce à la pénétration.

Si l’orgasme féminin est encore un grand mystère pour les chercheurs, plusieurs études sont tout de même parvenues à démontrer que l’orgasme uniquement vaginal ne concerne que 25 % des femmes. Difficile donc d’amener votre compagne au 7e ciel si vous vous contentez d’une stimulation vaginale. Cela signifie qu’une grande majorité de femmes a besoin qu’on s’intéresse un peu plus à leur clitoris, seul organe qui ne sert qu’au plaisir sexuel.

Ainsi, plutôt que de vous satisfaire de ce que vous pouvez trouver sur internet, soyez plus curieux et tentez de découvrir comment vraiment donner du plaisir à votre compagne ou compagnon. Parce que oui, le sexe se fait à deux !

Source

Articles liés :

Femme fontaine : tout savoir sur ce phénomène qui fait beaucoup parler

Masturbation féminine : les 8 bienfaits sur la santé

Sexe : 6 idées reçues sur sa pratique durant la grossesse

Sexe : 4 idées reçues complètement fausses
noté 5 - 1 vote