Smartphone : à partir de quel âge faut-il en offrir à un enfant ?

Crédits : iStock

À partir d’un certain âge, les enfants commencent à réclamer à leurs parents un premier téléphone. Une étape très importante qui se manifeste de plus en plus tôt au fil des années chez les préadolescents. Les téléphones portables font en effet partie intégrante aujourd’hui du quotidien de tous, aussi bien des jeunes que des plus âgés. Il est donc parfaitement naturel que les adolescents souhaitent « faire comme tout le monde » en voulant posséder ce petit gadget. Seulement, le portable peut aussi donner lieu à de nombreuses dérives, c’est la raison pour laquelle il est nécessaire de bien choisir le premier.

Quel type de téléphone ?

Les enfants sont très portés sur l’apparence, notamment à cause de l’école et des moqueries qui peuvent exister avec des comparaisons entre élèves. Forcément, même le téléphone portable n’échappe pas à cette règle. Ils attendent donc bien souvent un design bien particulier, voire une marque précise, simplement pour faire comme les autres. Vous devez donc bien vous renseigner sur les capacités des téléphones en question afin de savoir si le rapport qualité-prix est réellement intéressant et convient à votre bourse. Vous pouvez bien évidemment accepter une marque de téléphone que votre enfant vous demande si vous considérez qu’il en fera bon usage et surtout qu’il répond aux critères que vous aviez fixés. Mais cela ne signifie pas pour autant que vous devez accepter exactement ce qu’il souhaite. Il s’agit avant tout de votre décision.

Comment trouver le bon forfait ?

Après avoir choisi le téléphone que vous jugez le plus approprié pour votre enfant, vous devez dénicher le forfait qui lui permettra d’en avoir un usage responsable. Il s’agit d’une première expérience qui lui permet d’apprendre à gérer la consommation de son forfait. Avec les différents opérateurs, le choix est large. Pour les plus jeunes qui peuvent surfer sur le web ou pour les parents qui peuvent résilier à tout moment, un forfait sans engagement à l’image des forfaits RED by SFR peut être intéressant.

On retrouve également les forfaits bloqués qui peuvent être une bonne alternative si vous pensez que votre enfant n’est pas encore vraiment capable de le gérer. Ainsi, s’il consomme tout son forfait avant la fin du mois, il devra attendre le suivant pour utiliser son téléphone à nouveau. Il s’agit là aussi d’une très bonne façon de le responsabiliser et de lui faire comprendre l’importance d’une bonne gestion.

téléphone portable smartphone application appli
Crédits : iStock

Quelle fréquence ?

Acheter un téléphone portable à un adolescent n’est pas un geste anodin, même si la plupart d’entre eux en possèdent un aujourd’hui. Ce n’est pas parce que votre enfant possède un téléphone portable qu’il a le droit le l’utiliser toute la journée. Vous pouvez bien évidemment imposer certaines règles et notamment des horaires durant lesquels le portable n’est pas autorisé.

Aujourd’hui, avoir un téléphone portable sous-entend un accès illimité à internet et ainsi à toutes ses dérives. Mieux vaut donc toujours avoir un œil attentif sur les activités de votre enfant, notamment pour s’assurer qu’il n’est pas victime de harcèlement sur les réseaux sociaux. Si internet présente de nombreux avantages, il s’agit aussi d’un outil qui peut être extrêmement dangereux pour de jeunes gens qui n’ont pas une utilisation éclairée.

Il est également important de rappeler l’impact mal connu et pourtant bien réel des écrans sur la santé des enfants. Les jeunes adolescents ont besoin de beaucoup de sommeil à cette période cruciale de leur vie. Or, une trop forte exposition aux écrans, et particulièrement en soirée, risque de perturber l’endormissement et le sommeil en général. Il est donc nécessaire d’imposer certaines règles d’utilisation et même de supprimer le téléphone dans la chambre le soir. Ces mêmes écrans peuvent aussi être à l’origine de problèmes oculaires qu’il faut prendre très au sérieux. Les yeux sont en effet mis à rude épreuve face aux écrans. S’il est encore difficile de connaître les réels effets sur la vision des plus jeunes, les professionnels recommandent tout de même la prudence. Ces derniers n’ont pas encore suffisamment de recul pour l’affirmer, mais la lumière bleue pourrait bien être nocive pour les yeux. Mieux vaut préserver les enfants et leurs yeux encore si fragiles.

Articles liés :

Devriez-vous garder un oeil sur les médias sociaux de vos enfants ?

8 signes qui prouvent que votre enfant est en train de devenir un adolescent

Smartphone : la science tente de révéler le moment idéal pour en offrir un à un enfant