in

Grossesse et ondes : y a-t-il des risques ?

Crédits : iStock
Grossesse et ondes : y a-t-il des risques ?
Notez cet article

Toutes les femmes tentent de se préserver au maximum durant la grossesse, et donc évitent au maximum les comportements à risque. Seulement, il y en a un que tout le monde ou presque a l’habitude d’avoir, y compris les femmes enceintes : c’est l’utilisation du téléphone portable et du Wi-Fi. Pourtant, certaines études affirment que ces ondes ont des effets néfastes sur les enfants et les adultes. Qu’en est-il donc en cas de grossesse ?

Des avis contradictoires

Difficile de s’y retrouver tant les résultats et les avis sont différents sur le sujet. En 2007, l’ASEF (Association santé environnement France) a publié un rapport mettant en avant les effets néfastes que pouvaient avoir les ondes émises notamment par les lignes électriques, les micro-ondes, les téléphones portables, mais aussi le Wi-Fi. Ainsi, selon ce rapport, ces fréquences pourraient entraîner des états de stress, de la génotoxicité, ou encore un risque de tumeur au cerveau. Rien de très gai donc. À la suite de cela, l’association a publié d’autres rapports sur ce même thème qui ont tous confirmé de réels effets néfastes. Et c’est en 2012 que l’ASEF a fait paraître un nouveau rapport, mettant cette fois-ci le doigt sur la dangerosité de ces fréquences au moment de la grossesse. L’OMS n’a, de son côté, jamais confirmé ces résultats, alors que le centre de recherches sur le cancer (CIRC) a déclaré que ces ondes pouvaient potentiellement être cancérigènes.

Une autre étude norvégienne affirme pourtant le contraire, et va même jusqu’à dire que le téléphone portable aurait des effets positifs sur les enfants lorsque les mères l’utilisent durant la grossesse. Les résultats ont en effet révélé que les enfants dont les mères avaient une utilisation régulière du téléphone portable avaient moins de risques de voir leurs capacités de langage et motrices ralenties.

Difficile donc de s’y retrouver entre toutes ces données, mais aussi entre les “pro-ondes” et ceux qui au contraire y sont fermement opposés. L’OMS reste tout de même la source la plus sûre, même si pour le moment, l’organisation affirme qu’il est encore trop tôt pour conclure quoi que ce soit.

Prendre quelques précautions

Puisque les réels effets sont encore trop méconnus, et qu’il est encore trop tôt pour avoir suffisamment de recul sur le danger des ondes durant la grossesse, il vaut tout de même mieux prendre certaines précautions afin d’éviter de courir des risques inutiles, que ce soit pour soi-même ou pour son enfant. Il peut donc être plus prudent de limiter l’utilisation du smartphone durant la grossesse, ou du moins de ne pas trop utiliser internet via une connexion Wi-Fi. Il est également conseillé de ne pas rester trop près de la box, puisque c’est ainsi que l’exposition est à son maximum. Enfin, il suffit d’adopter quelques petits gestes du quotidien : ne pas poser son ordinateur sur les jambes ou sur le ventre, éteindre le Wi-Fi la nuit, ne pas mettre le téléphone trop près du ventre ou du cœur, et utiliser un kit mains libres.

Sources : Parents, MagicMaman, Santé sur le Net, OMS

Articles liés :

Toxoplasmose et grossesse : des précautions à prendre

Grossesse et prise de poids : tout ce qu’il faut savoir

Conduire enceinte : les précautions à prendre