Mommyrexie : ces femmes qui maigrissent pendant la grossesse

Crédits : Pixabay - PublicDomainPictures

La mommyrexie, également appelée pregorexia (contraction de “pregnant”, qui signifie enceinte, et d'”anorexia”), est une nouvelle tendance qui inquiète de plus en plus les spécialistes de la santé. En cause : des femmes qui font une fixation sur leur poids au moment de la grossesse et qui font en sorte de ne pas prendre un seul gramme, voire même d’en perdre, pour garder une silhouette de rêve. Cette tendance provient notamment de plusieurs stars enceintes qui s’affichent avec des silhouettes sveltes malgré la grossesse. Seulement, les conséquences de cette nouvelle mode peuvent être très dangereuses.

Un effet de mode très dangereux

Les femmes atteintes de mommyrexie prennent de nombreux risques, que ce soit pour leur propre santé, mais aussi pour celle de leur bébé. En effet, elles ne se contentent pas de manger équilibré dans le but de ne pas trop grossir, elles suivent en fait des régimes draconiens, avec une seule obsession en tête : perdre de poids durant la grossesse. Elles refusent catégoriquement de voir leur corps changer, alors que cela est pourtant inévitable. Cette idée devient une réelle obsession, qui témoigne en fait d’un vrai trouble psychologique.

La mommyrexie correspond en réalité à de l’anorexie, à la différence que cette dernière ne concerne pas les femmes enceintes. Au fil du temps, les effets sont donc les mêmes : dégradation de la masse musculaire, hypertension, ostéoporose et même dépression.

Quels effets sur le nouveau-né ?

Les conséquences peuvent aussi être dramatiques pour le nouveau-né qui est donc sous-nourri et qui ne peut donc pas se développer normalement. Il peut présenter des carences, notamment en zinc, en cuivre, en calcium ou en vitamines.

Crédits : mojzagrebinfo / Pixabay

Dans les cas les plus graves, ce mode de vie peut entraîner des malformations à la naissance, mais aussi des fausses-couches, des naissances prématurées, des retards de développement ou même la naissance d’un bébé mort-né. Les séquelles psychologiques sont également à prendre en compte, car la grossesse étant très mal vécue par la jeune maman, il se peut que la relation mère-enfant soit difficile à développer.

Des précautions à prendre

Généralement, les femmes atteintes de mommyrexie sont déjà des personnes qui sont très sensibles à l’image que renvoient les peoples dans les magazines. Il s’agit aussi souvent de femmes qui ont, dans le passé, déjà souffert de troubles alimentaires. Ce sont des personnes généralement fragiles, qu’il faut prendre en charge rapidement pour leur santé et celle de leur enfant.

Il doit donc y avoir une prise en charge dès le début de la grossesse par un médecin généraliste, un gynécologue, une sage-femme ou encore un nutritionniste, afin que les prochains mois se déroulent parfaitement bien. Ensemble, la patiente et le spécialiste doivent se fixer des objectifs de calories à ingérer dans une journée, mais aussi dépasser ce trouble psychologique qui peut avoir des effets particulièrement néfastes sur le moral et la santé.

Articles liés :

Y a-t-il un lien entre autisme et prise d’antidépresseurs pendant la grossesse ?

Quel sport pouvez-vous pratiquer pendant la grossesse ?

Accouchement par césarienne : avantages et risques