Ouïe : quand bébé commence-t-il à entendre ?

Crédits : Pxhere

Nous avons tous vu un scène de film avec une maman posant des écouteurs sur son ventre pendant sa grossesse. Cependant, c’est une chose contre-indiquée, car cela risque d’endommager le développement de l’ouïe chez le fœtus. Par conséquent, il est important de connaître l’évolution de ce sens avant l’accouchement et après l’acte de naissance. Comment l’oreille de votre enfant se forme-t-elle ? Quels sont les actes pour favoriser son développement ? Voici quelques informations qui pourraient vous aider.

Qu’entend bébé dans le ventre de sa mère ?

Le développement de l’ouïe chez le fœtus arrive vers la 24e et la 26e semaine de grossesse. À ce moment, le fœtus commence à entendre les bruits que fait le corps de sa mère (cœur, respiration…) sous forme de sons non distincts comme des murmures. Ces sons seraient d’après les études de l’ordre de 30 à 60 décibels.

Au 6e mois de grossesse, les tympans finissent d’être formés et l’oreille du fœtus distingue davantage de sons : les voix, la musique, les bruits d’appareils ménagés… C’est le moment d’interagir avec lui ! Les parents peuvent commencer à parler au fœtus et attirer son attention avec des changements de ton. L’écoute de certaines musiques peut stimuler son attention. Enfin, les voix des parents peuvent être identifiées.

Qu’entend bébé après l’accouchement ?

Les premiers mois de la naissance sont marqués par d’autres étapes du développement de l’ouïe :

  • De la naissance au 1er mois : il arrive à reconnaître et réagir aux sons ou voix familières.
  • De 1 à 3 mois : il commence à vouloir répondre lorsqu’on lui parle. Le nourrisson s’agite et a des réactions, car il comprend que l’on s’adresse à lui.
  • De 3 à 6 mois : le bébé arrive à situer et repérer les sons dans l’espace. Le regard du bébé se tourne vers son interlocuteur.
  • De 6 à 10 mois : il comprend quand vous l’appelez par son prénom. Il émet des sons et babille.
  • De 10 à 18 mois : il reproduit des sons et évolue en connaissant son espace de vie.

Quels réflexes adopter en cas de problème ?

Les bébés ayant le plus de risques de développer des problèmes d’ouïe sont les bébés nés prématurément. Si leur naissance fait l’objet de complications, le risque s’accroît. Voici quelques tests à faire si les parents sentent une inquiétude pour l’ouïe de leur enfant :

  • Surprendre votre bébé : essayez de le faire sursauter en faisant un bruit brusque
  • Susciter son attention : appelez-le par son prénom et regardez attentivement sa réaction.

Dans tout les cas, l’observation et l’écoute de votre enfant seront vos meilleurs atouts pour remarquer un quelconque problème. Et si le doute s’installe, amenez votre enfant chez l’ORL dès que possible.