in ,

Pleurs de bébé : comment les décoder ?

Crédits : iStock
Pleurs de bébé : comment les décoder ?
noté 5 - 1 vote

Les jeunes parents se retrouvent souvent désemparés face à leur bébé qui ne cesse de pleurer, sans parvenir à en trouver la raison. Rassurez-vous : vous n’êtes pas les seuls, et tous les parents ont déjà connu ce sentiment d’impuissance insupportable et cette volonté de soulager son bébé coûte que coûte. Puisque la seule façon pour un bébé de communiquer passe par les pleurs, il faut également apprendre à les décoder afin de comprendre quels sont ses besoins. Voici donc quelques astuces qui vont très certainement vous aider à mieux le comprendre.

La faim

Ces pleurs sont généralement ceux que les jeunes parents détectent le plus rapidement, tant ils sont particuliers et se calment dès que la nourriture apparaît. Ils interviennent souvent très soudainement et sont très intenses, pouvant même se transformer en de véritables crises. Chez le nouveau-né, ces pleurs vont s’accompagner de gestes significatifs : bébé va porter ses mains à sa bouche, ou bien chercher avec sa tête quelque chose à téter. Il se calmera seulement lorsqu’il aura le sein ou le biberon dans la bouche.

La fatigue

Les pleurs qui annoncent la fatigue sont souvent accompagnés de petits gémissements et grognements, mais aussi de spasmes. Pour s’assurer qu’il s’agit bien de pleurs de fatigue, il suffit d’observer le comportement de bébé : s’il bâille fréquemment et que ses paupières semblent de plus en plus lourdes, alors aucun doute, il est très fatigué. Même si certains bébés ont du mal à trouver rapidement le sommeil, il est généralement possible de calmer ces pleurs en le blottissant contre soi, ou tout simplement en le mettant dans son lit ou dans un endroit calme et reposant.

La douleur

ll n’est pas rare pour des nouveau-nés d’avoir des coliques qui entraînent des maux de ventre vraiment très douloureux pour eux. Et puisqu’ils ne peuvent pas s’exprimer, c’est aussi par les pleurs qu’ils vont extérioriser cette douleur. Les cris sont alors souvent stridents, aigus et profonds. Ils peuvent même être ponctués de petites apnées, et reprennent tout de suite après. Difficile dans ces moments-là de calmer son bébé, et vous constaterez rapidement que même les câlins n’y pourront rien. La seule chose à faire est d’être présent pour lui et de rester très calme.

Le besoin d’attention

Par définition, les bébés ont un grand besoin d’attention, mais aussi de tendresse. Et lorsqu’ils estiment qu’ils n’en ont pas assez, ils vous le feront très clairement comprendre. Lorsqu’il a besoin  d’attention, un bébé va pleurer et chercher en même temps du regard une personne qui lui est familière. Il peut aussi interrompre ses pleurs pour attirer l’attention de manières différentes : avec des sourires, des cris ou encore des vocalises. Vous l’aurez compris, dans cette situation, le seul moyen de le calmer est tout simplement de lui donner tout votre amour.

Sources : MagicMaman, Nanny Secours, Maman pour la vie

Articles liés :

Naissance : le premier cri de bébé

Angoisse de séparation : une étape difficile pour le bébé et ses parents

Caprices : comment les gérer ?