Grossesse : sentir les premiers coups, une expérience inoubliable

Crédits : iStock

La grossesse peut bien souvent paraître très abstraite aux yeux de la future maman, jusqu’au jour où elle va sentir les premiers coups de son bébé. Même si la première fois peut être très surprenante, c’est aussi et surtout une expérience inoubliable qui permet de déjà créer un lien entre l’enfant et sa mère.

Les premiers coups

En vérité, le fœtus bouge dès les premières semaines de grossesse. Il est d’ailleurs tout à fait possible de le voir s’agiter dans le ventre dès la première échographie. Seulement, à un stade si précoce de la grossesse, il est encore si léger que ses mouvements sont parfaitement imperceptibles pour la future maman. En général, c’est au cinquième mois de grossesse que les premiers coups du bébé peuvent se faire ressentir par la mère.

Néanmoins, ce ressenti serait différent entre une première et une deuxième grossesse. En effet, pour un deuxième enfant, la mère le sentirait bouger plus tôt et plus intensément. Cela pourrait notamment s’expliquer par le fait qu’elle soit plus attentive à ses mouvements et qu’elle sait déjà les reconnaître ou encore par le fait que son utérus est plus distendu à la suite de la première grossesse, ce qui rend le ressenti plus important.

Les sensations

Certaines femmes ne perçoivent pas vraiment les premiers coups de leur bébé tant ils sont légers et ces derniers peuvent donc être confondus avec des bruits de l’estomac. Toutes ne décrivent pas ces premiers coups de la même façon, certaines parlent de petits papillons dans le ventre, d’autres de bulles qui éclatent ou encore de légères petites vagues. Au fil du temps, ces petits contacts se transforment et ressemblent de plus en plus à de véritables coups qui deviennent parfaitement perceptibles.

Avant de naître, les bébés ont de très longues phases de sommeil qui ne sont malheureusement pas systématiquement calquées sur celles de sa maman. Et pour cause : lorsque sa mère est au repos, c’est le moment où lui a le plus d’aisance pour bouger, il en profite donc.

Comment analyser ses mouvements ?

Après avoir ressenti les premiers coups, impossible de ne pas y prêter attention chaque fois que cela se reproduit. Et bien évidemment, lorsque les mouvements se font moins nombreux, cela peut devenir très inquiétant pour une maman. Seulement, si la mère est vraiment épuisée ou présente des carences, le bébé va parfois se mettre au repos afin de lui aussi économiser son énergie. Pour se détendre soi-même, et en faire également profiter le fœtus, il est conseillé de se positionner en  « décubitus latéral gauche », c’est-à-dire sur le côté, afin de dégager la veine cave qui alimente l’utérus et le placenta. S’il ne se manifeste toujours pas après cela, il est alors conseillé de prendre un bain chaud afin d’améliorer la vascularisation, ce qui permet de mieux sentir le bébé. En dernière option, il est également possible de manger sucré afin d’éveiller ses sens. Si après cela vous ne sentez toujours pas votre bébé bouger et que vous avez un mauvais pressentiment, n’hésitez pas à vous rendre à la maternité pour un contrôle.

Si au contraire le bébé semble très actif et ne cesse pas de bouger, il n’y a alors aucun souci à se faire. Cela signifie en effet qu’il est en très bonne forme et ne veut pas dire qu’il sera hyperactif une fois né.