in

Hypersomnie et grossesse : tout savoir sur ce trouble du premier trimestre

Crédits : iStock

Au cours du premier trimestre de grossesse, beaucoup de femmes ont tendance à développer plusieurs troubles, notamment à cause de tous les changements hormonaux qui s’opèrent. Vous risquez par exemple de souffrir d’hypersomnie, à savoir une fatigue extrême qui sera très difficile à contenir. Même s’il n’y a pas vraiment de remède à cela, mieux vaut être prévenue pour tenter d’anticiper ces baisses de régime qui peuvent être plus ou moins violentes selon les femmes.

Vos paupières sont lourdes, très lourdes…

Même si vous n’êtes pas une grosse dormeuse, ou bien pas vraiment adepte de la sieste, vous risquez de vite changer d’avis au cours de ces premières semaines de grossesse. En effet, 30 à 35 % des femmes enceintes souffriraient d’hypersomnie, qui se manifeste le plus souvent durant le premier trimestre, même si cela peut s’éterniser pour quelques malchanceuses.

Cette grosse fatigue peut se manifester durant vos heures habituelles de sommeil, notamment par beaucoup plus de difficultés à vous lever le matin, mais aussi par une envie irrépressible de faire la sieste, même si vous n’étiez pas de ce genre auparavant.

La faute aux hormones…

Comme pour beaucoup de troubles qui apparaissent au moment de la grossesse, les hormones sont ici aussi mises en cause. En effet, votre corps va produire une grande quantité de progestérone, qui est connue pour ses fonctions relaxantes. Si elle est naturellement présente dans votre corps en temps normal afin de vous permettre de trouver le sommeil la nuit venue, elle ne va pas attendre le soir pour se manifester au cours de la grossesse.

grossesse nuit dormir
Crédits : iStock

… mais pas seulement

Cependant, les hormones ne sont pas les seules responsables de cette baisse de régime. En effet, par définition, une grossesse n’a déjà rien de reposant en elle-même, puisqu’il est important de rappeler que vous portez la vie : un travail à plein temps durant lequel il est compliqué de se trouver des moments uniquement pour soi. Ajoutez à cela le bouleversement de l’arrivée d’un enfant dans votre vie, ainsi que les préparatifs afin que tout soit prêt le jour J, et vous aurez forcément beaucoup de fatigue accumulée.

Est-il possible de remédier à l’hypersomnie ?

Forcément, même si cet état de fatigue permanent est tout à fait naturel, il n’en est pas moins pénible et désagréable. Seulement, vous n’avez absolument aucun moyen d’y échapper si vous en souffrez. En effet, votre corps est simplement lessivé et vous devez donc céder à cette fatigue si vous souhaitez retrouver un mode de vie plus ou moins normal. N’essayez pas de lutter, au risque de vous créer une véritable dette de sommeil que vous aurez encore plus de mal à rattraper lorsque bébé sera parmi vous. Vous devez donc vous écouter et vous permettre une petite sieste dans la journée si vous sentez que votre corps ne suit plus le rythme. Attention cependant à ne pas la faire trop tard, mais aussi à ce qu’elle ne soit pas trop longue. Et pour vous rassurer, dites-vous que pour une grande partie des femmes enceintes, ce trouble disparaît dès le début du deuxième trimestre de grossesse.

Sources : MagicMaman, Enfant, Hypersomnies

Articles liés :

Rhume : 5 astuces pour l’éviter durant la grossesse

Grossesse : pourquoi une femme stressée est souvent plus zen à cette période

Grossesse : les 5 rêves érotiques les plus communs

Hypersomnie et grossesse : tout savoir sur ce trouble du premier trimestre
noté 5 - 1 vote