Se rendre au travail enceinte : les précautions à prendre

Crédits : iStock

Avant le début de votre congé maternité, vous allez devoir continuer de vivre une vie presque normale, à la différence près que votre ventre ne va pas cesser de prendre de l’ampleur. Et c’est d’ailleurs à cause de ce petit être qui se développe en vous que vous allez devoir changer quelques habitudes que vous pouviez avoir jusqu’à présent, ou tout du moins les aménager en conséquence. Et parmi celles-ci, on retrouve notamment le trajet que vous devez faire pour vous rendre au travail, qui peut être plus ou moins adapté à la grossesse.

Quelles précautions prendre dans les transports en commun ?

De nombreuses personnes empruntent aujourd’hui les transports en commun quotidiennement pour se rendre sur leur lieu de travail, particulièrement ceux qui vivent en ville. S’il s’agit d’un moyen très pratique pour se déplacer, il faut bien reconnaître qu’il ne convient pas forcément toujours aux femmes enceintes. En effet, au moment des heures de pointe, difficile de se frayer un chemin parmi la foule, ce qui peut être très angoissant pour une femme enceinte. Nombreuses sont celles qui redoutent de se prendre un coup dans le ventre par inadvertance, sans oublier celles qui souffrent de nausées et qui ont donc beaucoup de mal avec les odeurs corporelles omniprésentes dans ce cas de figure. Pour éviter les mouvements de foule, vous n’avez qu’une solution : aménager vos horaires pour ne plus avoir à emprunter les transports en commun au moment des heures de pointe. Seulement, cette solution n’est pas toujours possible en fonction des entreprises et de l’emploi que vous occupez.

Un autre gros problème dans les transports en commun : le peu de places assises. Lorsque vous commencez votre dernier trimestre de grossesse, le moindre déplacement devient difficile et vous donneriez tout pour avoir une place assise. Seulement, ces places sont peu nombreuses et bien souvent très prisées. Malheureusement, très peu de personnes les laissent aux femmes enceintes, qui doivent donc se contenter de rester debout en attendant de pouvoir enfin sortir. Là encore, il n’y a pas vraiment de solution, si ce n’est d’expliquer votre problème à votre médecin en insistant sur le fait que ces trajets vous fatiguent vraiment. Il pourra peut-être vous mettre en congé pathologique.

conduire enceinte grossesse voiture véhicule
Crédits : iStock

Les trajets en voiture

Comme pour les transports en commun, vous avez tout intérêt à éviter les heures de pointe durant lesquelles le trafic sera très dense. Le fait de rester assise trop longtemps et d’être inactive risque en effet de devenir rapidement très désagréable sachant que durant la grossesse, votre circulation sanguine n’est déjà pas très bonne. Si vous n’avez pas le choix, essayez tout de même de faire régulièrement des mouvements avec vos chevilles pour tenter de l’améliorer. Veillez aussi à maintenir les fenêtres et les bouches d’aération fermées afin de ne pas trop sentir les gaz d’échappement.

En ce qui concerne la ceinture de sécurité, vous devez la garder bien attachée même si celle-ci vous dérange. Si vous sentez qu’elle vous appuie trop sur le ventre, faites en sorte de la placer au niveau des hanches pour qu’elle soit toujours aussi efficace, mais plus confortable.

Sources : Neuf Mois, Le Journal des femmes, Babyfrance

Articles liés :

Enceinte : 12 conseils pour tenir le coup au travail

Congé maternité : tout ce que vous devez savoir

Travailler à la maison : 7 conseils pour y parvenir avec son bébé