in ,

Sexualité : 7 idées reçues sur la libido durant la grossesse

Crédits : iStock

Pour beaucoup, être enceinte ne peut pas aller de pair avec avoir une vie sexuelle active. Les préjugés à propos du sexe durant la grossesse sont en effet nombreux et certains préfèrent ainsi croire qu’une femme qui attend un enfant met entre parenthèses sa libido durant ces neuf mois. S’il est vrai que pour certaines, le sexe n’est plus une priorité, il ne faut pas pour autant en faire une généralité, puisque certaines sont au contraire plus excitées que jamais. 

1) Toutes les femmes enceintes ont beaucoup de désir

FAUX. Bien évidemment, il est impossible de faire ce genre de généralité tant toutes les femmes sont différentes. Qu’elles soient enceintes ou non, toutes n’ont pas les mêmes besoins et envies sexuelles. Si durant la grossesse, il est vrai que les femmes font face à un véritable chamboulement hormonal, toutes ne réagissent pas de la même façon. Certaines vont en effet avoir un appétit sexuel significatif, tandis que d’autres n’auront absolument aucune libido.

2) Les hommes ont beaucoup moins de désir pour leur femme enceinte

FAUX. Encore une fois, ce genre de généralité est totalement fausse, puisque tout le monde ne réagit pas de la même façon face à certaines situations. S’il est vrai que certains hommes sont plus frileux de faire l’amour avec leur femme lorsque celle-ci est enceinte, d’autres au contraire sont encore plus excités en voyant les changements de ce corps qui porte la vie.

3) Les relations sexuelles peuvent être plus douloureuses pour une femme enceinte

VRAI. Il ne s’agit bien évidemment pas d’une règle universelle, mais certaines femmes peuvent éprouver quelques douleurs au moment des rapports si elles sont enceintes. En effet, à cause du flux hormonal présent dans le col de l’utérus, faire l’amour peut devenir plutôt douloureux, car ce dernier est alors plus sensible. Le mieux reste donc de bien communiquer afin que l’autre sache s’il est en train de faire mal ou non, mais aussi d’utiliser un lubrifiant pour faciliter la pénétration.

couple amour sexe fantasmes libido retrait
Crédits : iStock

4) Si un couple fait face à une baisse de libido durant la grossesse, les rapports peuvent être difficiles après l’accouchement

VRAI. Même si une fois encore, il est important de rappeler que tous les couples ne sont pas pareils, il faut bien reconnaître que si une distance se met en place entre les futurs parents au cours des neuf mois de grossesse, le retour à une vie sexuelle plus « normale » risque d’être difficile. Le corps de la femme est en effet en plein changement et l’intimité peut alors devenir difficile pour elle. Sans compter qu’après la grossesse, les nuits blanches s’enchaînent et les préoccupations tournent autour du bébé. Difficile donc de trouver une place dans tout cela pour faire quelques câlins.

5) Il est possible d’utiliser des aphrodisiaques naturels

VRAI. Si durant la grossesse, vous ressentez une baisse de libido, vous pouvez toujours vous tourner vers des aphrodisiaques naturels, comme du gingembre, du poireau, du céleri, du concombre ou du ginseng. Cependant, le piment, qui en est un aussi, ne doit pas être consommé à outrance, surtout si vous souffrez de brûlures d’estomac. Enfin, le champagne, considéré comme étant un aphrodisiaque, doit bien évidemment être prohibé, puisque l’alcool est formellement déconseillé durant la grossesse.

6) À partir du sixième mois de grossesse, la vie sexuelle peut devenir monotone

FAUX. Pour certains couples, il peut devenir difficile de redoubler d’imagination pour varier les plaisirs au lit, à cause notamment de la possible baisse de libido, mais aussi du ventre de la future maman qui devient de plus en plus imposant. Néanmoins, il ne s’agit pas d’une règle pour tous les couples, puisque certains parviennent tout de même à s’amuser. N’oubliez pas qu’un câlin sous la couette ne se résume pas uniquement à la pénétration et qu’il y a une multitude de façons de vous retrouver tous les deux.

7) Si l’homme a des pannes sexuelles, c’est qu’il ne veut pas devenir père

FAUX. Bien évidemment, il n’y a aucun rapport entre la volonté de devenir père et la baisse du désir sexuel. S’il est vrai que cette nouvelle vie qui l’attend peut l’effrayer, cela ne signifie pas pour autant qu’il ne veut pas être père. N’oubliez pas de beaucoup communiquer afin que chacun puisse exposer ses peurs et ses doutes, ce qui sera de toute façon très bénéfique.

Source

Articles liés :

Grossesse et sexe : 8 positions à tester !

Grossesse : comment expliquer la baisse de la libido ?

Sextoys et grossesse : y a-t-il des risques ?

Sexualité : 7 idées reçues sur la libido durant la grossesse
noté 5 - 1 vote